Liens d'accessibilité

La soif de revanche de Leipzig face au Bayern en Bundesliga


L'entraîneur de Leipzig, Ralph Hasenhuettl, à gauche, jubile avec son équipe après le coup de sifflet final du match de football de la Bundesliga allemande entre le RB Leipzig et le FC Schalke 04 à Leipzig, en Allemagne, 3 décembre 2016.

De la revanche dans l'air... Trois jours après avoir été battu aux tirs au but en Coupe, Leipzig retrouve le Bayern Munich, samedi lors de la 10e journée de Bundesliga, dans un choc dont le vainqueur sera leader en cas de faux-pas de Dortmund à Hanovre.

Après le BVB (3-2), les trublions du foot allemand (3e, 19 pts) rêvent d'accrocher à leur tableau de chasse un second gros (2e, 20 pts) à l'extérieur (18h30). Ils restent sur une série de quatre succès de suite en Championnat, et leur prestation de mercredi a de quoi leur donner de l'espoir pour le deuxième round prévu à l'Allianz Arena.

. Leipzig en confiance

Éliminés cruellement à domicile en 16e de finale (1-1, 5-4 aux t.a.b.), le RB a longtemps fait douter les Munichois grâce à leur pressing très haut et la vitesse de leurs attaquants Emil Forsberg et Yussuf Poulsen. Même l'expulsion de l'homme clé Naby Keita n'a pas freiné les hommes de Ralph Hasenhüttl, qui ont alors procédé par contre.

"On a vu que c'est une équipe avec de la qualité et qui travaille bien. Ce n'est pas seulement le Bayern qui doit les respecter mais toute la Bundesliga", a estimé à l'issue du match le patron du directoire du FCB Karl-Heinz Rummenigge.

Le technicien bavarois Jupp Heynckes n'a pas caché son admiration pour cette équipe "tactiquement parfaitement alignée et qui surtout, sur le plan de l'agressivité et physiquement, est de première classe".

. Bayern en reconstruction

L'entraîneur-pompier sorti de sa retraite le mois dernier suite au limogeage de Carlo Ancelotti a beau être couvert de louanges après ses quatre victoires en autant de rencontres, son équipe, encore friable, est en pleine reconstruction.

Car la défense, point fort des dernières années, n'a pas retrouvé son intransigeance passée. La faute à l'absence jusqu'en janvier au moins, dans les cages de Manuel Neuer. Mais il y a aussi les récents retours à la compétition après plusieurs bobos de Jérôme Boateng et David Alaba.

Sur le front de l'attaque, Heynckes devra se passer de Thomas Müller, absent au minimum 3 semaines (ischio-jambiers) alors qu'il venait de retrouver de la confiance.

Bref, le géant bavarois est encore en rodage, avant une semaine chargée, avec deux déplacements dans deux des stades les plus chauds du continent, mardi en Ligue des champions au Celtic Glasgow, où il pourra faire un grand pas vers la qualification en cas de victoire, et samedi à Dortmund.

. Dortmund veut se relancer

Le Borussia, justement, est leader (20 pts), mais sa première place ne tient qu'à un fil, après n'avoir engrangé qu'un point sur les deux dernières journées. Requinqués par leur succès facile en Coupe à Magdebourg (D3, 5-0), les Jaune et Noir se déplacent à Hanovre (6e, 15 pts) (15h30) pour reprendre de l'élan.

Hoffenheim (4e, 16 pts) lorgne aussi sur le podium, et s'ils confirment leur statut de meilleure équipe à domicile d'Allemagne contre Mönchengladbach (15h30), leur objectif sera proche.

Leverkusen (9e, 12 pts), invaincu en quatre rencontres, tentera de son côté de confirmer sa bonne dynamique face à son voisin mal en point de Cologne (18e, 2 pts), dont le début de Championnat est le pire depuis 1963.

La 10e journée débutera vendredi (20h30) par Mayence - Francfort.


Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG