Liens d'accessibilité

Tottenham - Liverpool pour le choc de la 9e journée en Premier League


Moussa Dembélé de Tottenham, à gauche, en duel avec Philippe Coutinho de Liverpool lors d’un match entre Tottenham Hotspur et Liverpool au stade White Hart Lane à Londres, Angleterre, 15 décembre 2013.

Manchester City va tenter samedi contre Burnley (14h00 GMT) de conforter sa place de leader, avant de laisser place à l'affiche de la 9e journée de Premier League entre Tottenham et Liverpool dimanche (15h00 GMT).

Pep Guardiola et ses hommes, impressionnants à Stoke le week-end dernier (7-2) seront-ils seulement ralentis par leurs modestes voisins?

Les solides "Clarets" ne seront sans doute pas aussi tendres que les "Potters". Les hommes de Sean Dyche affichent une belle septième place au classement, à égalité de points avec Chelsea, Arsenal et Liverpool. Rien que ça.

Face à la meilleure attaque du championnat (29 buts), Burnley opposera l'une des meilleures défenses d'Angleterre, à l'impact physique redouté (6 buts encaissés seulement).

"J'ai beaucoup de respect pour ce qu'ils font", a assuré Guardiola vendredi. "Ce qu'ils font, ils le font bien. Ils sont maîtres des couloirs, des longs ballons, des ballons de récupération, des coups francs et ils défendent bien dans leur surface. C'est compliqué d'attaquer car ils sont physiquement très forts."

Sur une série de onze victoires consécutives toutes compétitions confondues, les "Citizens" semblent inarrêtables. D'autant plus que Pep Guardiola s'est offert le luxe de se passer de Sergio Agüero, remplaçant non utilisé contre Stoke et le Napoli (2-1) mardi en Ligue des champions. Frais, l'Argentin est attendu pour son retour après son accident de taxi à Amsterdam.

Chelsea peine

Si les leaders cartonnent, les champions peinent. Chelsea aura encore fort à faire samedi contre le surprenant Watford (11h30 GMT), après une troisième sortie sans victoire mercredi contre l'AS Rome.

Sans Kanté, Moses, Drinkwater, avec David Luiz et Bakayoko touchés contre la Roma (3-3), les problèmes d'Antonio Conte s'accumulent... et les critiques aussi. Pourquoi l'Italien a-t-il laissé partir autant de jeunes joueurs cet été? Pourquoi les programmes d'entraînement sont-ils si lourds alors que le calendrier est si chargé? Est-ce la raison des nombreuses blessures?

"Je crois que nous travaillons 70% de moins (à l'entraînement) que la saison passée", a réfuté Conte vendredi. "C'est peut-être pour ça que nous avons des problèmes. Quand vous jouez tous les trois jours, c'est impossible de travailler la tactique et le physique. Nous faisons moins attention aux détails."

"L'humeur du moment n'est pas la meilleure", a reconnu le défenseur Azpilicueta. Bref, pas forcément le timing parfait pour affronter un Watford en pleine bourre. Les "Hornets", portés par le Brésilien Richarlison, sont quatrièmes et sortent d'un succès contre Arsenal (2-1).

L'affiche

Impressionnant au Real Madrid (1-1), Tottenham va tenter de poursuivre sur leur lancée contre Liverpool dimanche (16h30 GMT). Les "Spurs" ont rendu coup pour coup au Real, laissant planer l'idée qu'ils ont enfin lancé leur saison après un début de campagne en demi-teinte.

Mais le choc promet, puisque Liverpool a aussi donné l'impression d'avoir mis ses soucis derrière lui en écrasant Maribor 7-0 mardi.

Les "Reds" devront prouver que cette victoire n'est pas un trompe-l'oeil après un passage médiocre, qui les a vu n'enregistrer qu'une victoire lors de cinq dernières journées.

Manchester United et Arsenal: quels visages?

Quels "Red Devils" verra-t-on à Huddersfield? Après un nul pragmatique contre Liverpool (0-0) et une victoire prudente chez le Benfica (1-0) dans la semaine, José Mourinho sera peut-être tenté de ne pas retenir la charge des chevau-légers Martial, Lingard et compagnie.

Face au promu samedi (14h00 GMT), le Portugais devra jongler avec son effectif: Pogba, Fellaini, Bailly et Rashford sont touchés.

L'affrontement dimanche (12h30 GMT) entre les équipes d'Europa League sera crucial pour le moral. Everton, encore douché contre Lyon (2-1), n'y arrive pas et l'atmosphère se fait maussade du côté de Goodison Park. Idem à Arsenal, défait à Watford le week-end dernier.

Ce revers des "Gunners" avait encore déclenché une tempête de critiques, fustigeant le manque de volonté et d'engagement des Londoniens.

Programme de la 9e journée (heures GMT):

Joué vendredi

(19h00) West Ham - Brighton

Samedi

(11h30) Chelsea - Watford

(14h00) Huddersfield - Manchester United

Manchester City - Burnley

Newcastle - Crystal Palace

Stoke - Bournemouth

Swansea - Leicester

(16h30) Southampton - West Bromwich

Dimanche

(12h30) Everton - Arsenal

(15h00) Tottenham - Liverpool


Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG