Liens d'accessibilité

Oscar, nouvelle prise de la richissime Super League chinoise


Oscar, milieu de terrain de Chelsea réussit un drible face Giacomo Bonaventura d’AC Milan au cours d’un match à Minneapolis, 3 août 2016.

Où s'arrêtera l'ambition dévorante du foot chinois ? L'international brésilien de Chelsea, Oscar, va signer au Shanghai SIPG, club de la Super League chinoise, pour un montant selon la presse de 71 millions d'euros, ce qui constituerait un record en Asie.

"Le Shanghai SIPG et Chelsea ont officiellement trouvé un accord pour le transfert du joueur brésilien Oscar", a indiqué vendredi sur un réseau social le club shanghaïen.

"Je suis très heureux de signer au SIPG. C'est un jour important pour moi, je vais rejoindre ma nouvelle famille en Chine", a expliqué le joueur de 25 ans dans une vidéo publiée par son nouveau club, dont il porte l'écharpe rouge autour du cou.

Le montant du transfert n'a pas été précisé mais, selon le quotidien britannique The Guardian, il s'élèverait à 60 millions de livres (quelque 71 millions d'euros), ce qui en ferait, de loin, le nouveau transfert-record en Asie.

Le Shanghai SIPG détient déjà le record avec Hulk, un autre attaquant international brésilien, acheté en juillet dernier au Zénit Saint-Pétersbourg pour 55,8 millions d'euros.

Le transfert d'Oscar représenterait également la plus grosse vente réalisée par Chelsea, battant les 50 millions de livres (59 millions d'euros) obtenues lors de celle de David Luiz au PSG en 2014.

- 'Lancer l'assaut' -

Les clubs de Super League ont dépensé plus de 400 millions d'euros pour l'achat de joueurs en 2016, après un appel du gouvernement chinois à faire du pays une superpuissance footballistique à l'horizon 2050.

Les équipes chinoises, souvent adossées à de riches groupes privés, attirent désormais des joueurs de classe mondiale, acceptant de sacrifier une carrière européenne pour un championnat peu prestigieux mais lucratif.

Plusieurs ont cédé aux sirènes chinoises: Ramires (ex-Chelsea, 29 ans), Alex Teixeira (ex-Shakhtar Donetsk, 26 ans), Jackson Martinez (ex-Atletico Madrid, 30 ans), Ezequiel Lavezzi (ex-PSG, 31 ans) ou encore Graziano Pelle (ex-Southampton, 31 ans).

Le Shanghai SIPG, 3e de la dernière Super League et quart-de-finaliste de la Ligue des champions d'Asie 2016, est l'un des clubs les plus dépensiers de Chine. Il est entraîné depuis novembre par le Portugais André Villas-Boas (ex-FC Porto, Chelsea et Tottenham), qui a succédé au Suédois Sven-Goran Eriksson.

Oscar, "connu pour être porté sur l'attaque, va revêtir sa tenue de combat pour le Shanghai SIPG et lancer l'assaut vers l'objectif de la nouvelle saison, qui est de remporter le titre" de champion de Chine, a indiqué son nouveau club.

Le directeur général du club avait déclaré en novembre que l'objectif était de remporter au moins un trophée (Super League, Coupe de Chine, ou Ligue des champions).

- Une bulle ? -

"Habile et persévérant, Oscar a été très apprécié des supporters, des joueurs et du staff en tant que Blue, marquant à 38 reprises lors de 203 apparitions", a indiqué Chelsea dans un communiqué sur son site internet.

"Nous remercions Oscar pour ses services exceptionnels et lui souhaitons le meilleur pour l'avenir."

La semaine dernière, l'entraîneur du club londonien Antonio Conte, interrogé sur le transfert du Brésilien, avait décrit la puissance financière chinoise comme un "danger pour toutes les équipes du monde".

Les médias officiels chinois eux-mêmes s'alarment d'une "bulle" dans le secteur. Le Quotidien du peuple, journal du Parti communiste au pouvoir, a indiqué la semaine dernière que 8 milliards de yuans (1,1 md d'euros) avaient été investis par les clubs chinois en 2016, une somme "dépassant de beaucoup la valeur apportée au championnat".

Un avertissement visiblement peu entendu: l'attaquant argentin Carlos Tevez devrait rejoindre début janvier un autre club shanghaïen, le Shenhua, pour un salaire annuel mirobolant de 40 millions d'euros, selon la presse argentine.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG