Liens d'accessibilité

Faux pas interdit contre Louhansk pour Manchester United


Le manager de Manchester United, José Mourinho, au sud de Londres, en Grande-Bretagne, le 07 juin 2016. EPA/WILL OLIVER

Remporter l'Europa League est peut-être la seule chance pour Manchester United de participer à la Ligue des champions la saison prochaine: mais il ne faudra pas perdre face à Louhansk jeudi lors de la dernière journée des groupes pour garder l'espoir intact.

En Premier League, José Mourinho et ses hommes sont déjà loin des quatre premières places qualificatives pour la C1. Ils sont 6e à neuf longueurs de l'actuel quatrième, le voisin honni Manchester City.

En Europa League, c'est un peu mieux. Le contexte sera toutefois particulier: les "Red Devils" vont jouer à Odessa sur la Mer Noire, et non où Louhansk à 300 km de là, en raison du conflit dans l'est de l'Ukraine. Il leur suffit d'un match nul pour assurer leur place en seizièmes. Ils ont même l'opportunité d'aller chercher la première place du groupe A, s'ils font mieux que Fenerbahçe qui se déplace sur la pelouse du Feyenoord Rotterdam.

Mourinho doit donc tenter sa chance européenne à fond, tant il ne peut compter sur un accident industriel chez les cinq premiers (Chelsea, Arsenal, Liverpool, City et Tottenham). Il n'est pas non plus garanti que ses poursuivants directs Everton, West Bromwich et Stoke --en grande forme pour les deux derniers--, dont aucun n'est absorbé sur le front continental, ne fassent pas mieux en championnat dans les semaines à venir.

Le Portugais avait décidé d'aligner ses vedettes contre Rotterdam lors de la 5e journée fin novembre (avec notamment un Ibrahimovic en pointe servi par un trident offensif Mata, Rooney, Mkhitaryan). Et les "Red Devils" avait écrasé le Feyenoord 4-0.

Reste que, gagner en Crimée, ce qui devait rester une formalité pour ManU, ne l'est plus. D'autant plus le Zorya Louhansk n'a toujours pas perdu (deux nuls contre Fenerbahçe et Rotterdam) dans ce stade d'Odessa.

Mais, le "Special One" le dit partout avec véhémence: son équipe joue bien, elle n'a tout simplement pas de chance.

"Nous étions de loin la meilleure équipe, mais nous n'avons pas gagné", avait ainsi estimé Mourinho dimanche à l'issue de son match nul à Everton (1-1). "Je suis content que mon équipe joue bien. C'est un problème que notre position au classement ne soit pas le reflet de nos performances."

A nouveau, le Portugais emmène la grosse équipe sur les bords de la Mer noire. Fellaini, Herrera, Pogba, Lingard, Mata, Mkhitaryan, Martial, Rashford, Rooney et Ibrahimovic seront du déplacement. Histoire de mettre les chances de son côté et d'éviter une humiliation en Crimée.

Avec une équipe qui n'a remporté que deux matches de Premier League depuis le fin août, "Mou" reste prudent.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG