Liens d'accessibilité

Le Bayern peut creuser l'écart en tête lors de la 12e journée en Allemagne


Olivier Giroud (Arsenal), à droite, en duel avec Javi Martinez du Bayern lors de la 16e journée de la Ligue des champions entre l'Arsenal et le Bayern Munich à l'Emirates Stadimum à Londres, mardi 7 mars 2017.

Le Bayern Munich en pleine euphorie peut creuser l'écart sur ses poursuivants samedi en Bundesliga, en recevant le modeste Augsbourg dans le derby de Bavière, alors que son dauphin Leipzig aura un déplacement périlleux à Leverkusen.

Avant cette 12e journée, les champions en titre comptent 26 points, soit quatre d'avance sur le RB (22 pts).

Le Borussia Dortmund, qui reste sur une série de trois défaites et un nul, est troisième avec 20 pts. Il joue vendredi soir en match avancé à Stuttgart, sans son buteur vedette Pierre-Emerick Aubameyang, exclu du groupe pour un match pour être arrivé en retard à l'entraînement.

Pendant que le Borussia s'effondrait en octobre, le Bayern suivait une courbe exactement inverse, sous l'impulsion de son nouveau coach Jupp Heynckes, rappelé en urgence à 72 ans après le limogeage de Carlo Ancelotti fin septembre.

Samedi contre Wolfsburg, il pourra compter sur les retours de Thomas Müller et Jérôme Boateng, qui n'ont pas joué en équipe nationale la semaine dernière et ont pu récupérer de leurs ennuis musculaires.

Même les nouvelles de l'infirmerie sont bonnes, puisque Franck Ribéry a recommencé à courir cette semaine à l'entraînement pour la première fois depuis sa déchirure des ligaments croisés d'un genou le 1er octobre. "Son retour avant la fin de l'année n'est plus exclu", a déclaré Heynckes.

Depuis qu'il est sur le banc, l'entraîneur mythique du triplé de 2013 (Ligue des champions, coupe, championnat) a 100% de réussite: sept matches, sept victoires. Un faux-pas samedi contre Augsbourg, 10e avec 16 points, est assez peu probable.

Depuis son arrivée, la ruche Bayern s'est remise à bourdonner. Le coach s'occupe de rétablir la discipline, la hiérarchie, mais aussi la confiance parmi les joueurs. Les dirigeants s'affairent à préparer la deuxième partie de saison, celle où se gagnent les titres.

A la recherche d'un second avant-centre pour permettre à Robert Lewandowski de souffler, ils ont contacté l'international de Hoffenheim Sandro Wagner. A 29 ans, ce buteur né à Munich et formé au Bayern semble avoir envie de tenter l'aventure. Selon des médias allemands, les deux clubs sont déjà en train de négocier l'indemnité de transfert.

Le club a également fait revenir, à la demande d'Heynckes, le médecin chef des grandes années Hans-Wilhelm Müller-Wohlfahrt, 75 ans, qui avait claqué la porte en 2015 en raison de tensions avec l'entraîneur de l'époque Pep Guardiola.

Pour tenter de rester au contact du géant bavarois, le RB Leipzig devra s'accrocher à Leverkusen. Le club de la banlieue de Cologne n'est certes que 9e avec 16 points, mais n'a toujours pas perdu un match cette saison à domicile, avec trois victoires et deux nuls.

Leipzig pourra aligner ses jeunes stars, Timo Werner, l'avant-centre de la Mannschaft (un but contre la France mardi en amical), Naby Keita, que Liverpool a déjà acheté 70 millions d'euros pour la saison prochaine, et Emil Forsberg, qui vient d'éliminer l'Italie du Mondial avec la Suède.

Schalke, qui occupe la quatrième place qualificative pour la Ligue des champions, reçoit dimanche le mal classé Hambourg.

Vendredi 17 novembre (en heures locales = GMT +1)

(20h30) Stuttgart - Dortmund

Samedi 18 novembre

(15h30) Bayern Munich - Augsbourg

Hoffenheim - Francfort

Leverkusen - Leipzig

Mayence - Cologne

Wolfsburg - Fribourg

(18h30) Hertha Berlin - Mönchengladbach

Dimanche 19 novembre

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG