Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

L'ONU alarme sur la situation humanitaire "aux niveaux catastrophiques" en RDC


Un camp de déplacés internes, à Kalemie, République démocratique du Congo, le 20 mars 2018.

Le Conseil de sécurité des Nations unies "souligne le besoin de remédier à la présence des groupes armés dans le pays".

La crise humanitaire en République démocratique du Congo s'aggrave et atteint des niveaux catastrophiques dans certaines parties du pays, avec des millions de personnes affamées, a mis en garde jeudi le Conseil de sécurité des Nations unies.

Au moins 13,1 millions de Congolais ont besoin d'aide humanitaire, dont 7,7 millions de personnes en situation de grave insécurité alimentaire, a averti, dans un communiqué unanime, cet organe de l'ONU qui s'était réuni lundi pour évoquer le sujet.

>> Lire aussi : Des déplacés tuent un policier et veulent lyncher un ministre en Ituri

Les membres du Conseil "font part de leur grande inquiétude à propos de la détérioration de la situation humanitaire, qui a atteint des niveaux catastrophiques dans certaines parties du pays", précise le texte.

Le nombre de Congolais ayant fui des violences a plus que doublé l'année dernière, ce qui porte le nombre de déplacés à près de quelque 4,4 millions au total.

Les Nations unies ont placé la crise humanitaire en République démocratique du Congo en catégorie 3, le niveau le plus élevé.

Le Conseil "souligne le besoin de remédier à la présence des groupes armés dans le pays" et réitère son appel pour des "élections transparentes, crédibles et ouvertes".

Des élections doivent se tenir le 23 décembre dans le pays. En février, des manifestants dans le pays demandaient au président Joseph Kabila, dont le mandat s'est achevé en décembre 2016, de déclarer qu'il ne se représenterait pas à la présidentielle. Sa position à ce sujet reste floue.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG