Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Messe en mémoire des victimes de la répression de la marche du 25 Février à Kinshasa


Le professeur Isidore Ndaywel, membre du comité laïc de coordination, initiateur de la messe, Kinshasa, RDC, 16 mars 2018. (VOA/Top Congo FM)

Une messe a été célébrée vendredi à Kinshasa, en la cathédrale Notre dame du Congo, en mémoire des victimes de la répression de la marche du 25 Février dernier.

Messe en mémoire des victimes de la répression de la marche du 25 Février à Kinshasa. (VOA/Top Congo FM)
Messe en mémoire des victimes de la répression de la marche du 25 Février à Kinshasa. (VOA/Top Congo FM)

Activistes des droits de l’homme, mouvements citoyens, acteurs politiques, famille des victimes, tous étaient présents pour rendre hommage à Rossy Mukendi et Eric Boloko.

>> Lire aussi : Messe aux allures politiques en mémoire d'un militant anti-Kabila en RDC

Un appel à la pérennisation de leur combat a été lancé.

Le professeur Isidore Ndaywel, membre du comité laïc de coordination, initiateur de la messe, a comparé l’histoire de deux victimes à celle d’autres martyrs de la lutte pour la démocratie en RDC.

"A Kinshasa, l’histoire du corps de Rossy ressemble, avec ces deux autopsies, à celle de Chebeya (un défenseur des droits de renom dont le corps sans vie avait été découvert dans un endroit isolé de Kinshasa). Ils ont peur de quoi? Le régime a peur des funérailles de ces martyrs", a déclaré M. Ndaywel dans le message qu’il a lu au cours de la messe.

Thierry Kambundi, TOP CONGO FM, station partenaire à Kinshasa

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG