Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Nigeria

Bond des cas de coronavirus dans le nord du Nigeria

Un hôpital de Kano, la plus grande ville du Nord.

Les cas confirmés de coronavirus ont récemment bondi dans l'Etat de Kano, dans le nord du Nigeria, en dépit d'une intensification des mesures restrictives qui y ont été prises à la suite de "morts mystérieuses", selon des chiffres officiels.

Le nombre de cas confirmés est passé de 77 en début de semaine à 219 vendredi dans cet Etat où se trouve Kano, la plus grande ville du Nord. Le nombre de morts du coronavirus reste de trois dans l'ensemble de l'Etat de Kano.

Cette forte augmentation survient après la mise en place lundi par le gouvernement de mesures restrictives, dont un confinement de deux semaines dans l'ensemble de l'Etat à la suite d'une série de "morts mystérieuses" dues à d'autres maladies que le coronavirus, selon les autorités locales.

En annonçant ces mesures, le président Muhammadu Buhari a promis "toutes les ressources humaines, matérielles et techniques nécessaires".

Nasiru Sani Gwarzo, chef de l'équipe présidentielle chargée de la lutte contre le Covid-19, a déclaré à l'AFP qu'il semblerait que l'Etat de Kano en soit arrivé "au seuil de la transmission communautaire" du virus.

Mais il a reconnu qu'en raison de la crise liée au coronavirus, l'augmentation des décès était également dû à des coupes dans les services médicaux nécessaires pour la prise en charge d'autres maladies. Il a parlé de "victimes colatérales".

Des médecins à Kano ont rapporté qu'en raison de l'épidémie, les hôpitaux renvoyaient chez eux des malades non atteints du virus et que se fournir en médicaments essentiels devenait difficile.

De plus, il n'existe à Kano qu'un seul laboratoire médical et seuls 88 tests sont effectués quotidiennement dans un Etat de 13 millions d'habitants, selon M. Gwarzo. Un second laboratoire doit ouvrir la semaine prochaine, ce qui portera la capacité quotidienne de tests à 300, a-t-il ajouté, en affirmant en outre que le nombre de centres de dépistage allait augmenter.

Si les mesures de restriction contre le coronavirus s'intensifient dans l'Etat de Kano, elles sont sur le point de s'assouplir à partir de lundi à Lagos, plus grande ville du pays, ainsi que dans la capitale Abuja, toutes deux confinées.

Le confinement consttitue un immense défi économique et social dans le pays le plus peuplé d'Afrique où la moitié des 200 millions d'habitants vit dans une extrême pauvreté.

1.932 cas y ont été officiellement confirmés, dont 58 mortels, la mégalopole Lagos étant la plus touchée.

Le dépistage est très limité, 16.000 tests ayant à ce jour été effectués.

Toutes les actualités

Des hommes armés massacrent 53 personnes dans 6 villages nigérians

Des membres d'une bande de bandits avec des armes dans leur cachette forestière dans le nord-ouest de l'État de Zamfara, au Nigeria, le 22 février 2021.

Des voleurs de bétail armés ont tué 53 personnes dans six villages de l'Etat de Zamfara dans le Nord-Ouest du Nigeria, ont indiqué samedi la police et des habitants.

Des dizaines d'hommes armés arrivés sur des motos ont envahi les villages de Kadawa, Kwata, Maduba, Ganda Samu, Saulawa et Askawa dans le district de Zurmi district, avant de tuer leurs habitants.

Ils ont attaqué les victimes qui travaillaient dans leurs fermes avant de se lancer à la poursuite de ceux qui tentaient de s'échapper.

Le porte-parole de la police de Zamfara Mohammed Shehu a déclaré que quatorze corps avaient été emmenés dans la capitale de l'Etat de Zamfara.

"Des policiers ont été déployés dans cette zone après les attaques", a ajouté le porte-parole.

"Nous avons évacué 14 dépouilles et nous les avons conduites jusqu'à Gusau vendredi soir où elles ont été inhumées au cimetière d'Unguwar Gwaza", a ajouté le porte-parole.

Des habitants ont indiqué de leur côté que 39 autres cadavres avaient été inhumés dans la ville voisine de Dauran.

"Nous avons retrouvé 28 corps hier et 11 autres ce matin dans les villages avant de les enterrer ici", a déclaré un habitant de Dauran, Haruna Abdulkarim.

"C'était dangereux d'organiser des funérailles à cause des bandits qui se cachent dans la forêt de Zurmi et qui auraient pu revenir pour attaquer les funérailles", a déclaré un autre habitant, Musa Arzika, qui a fait état du même bilan de victimes.

Les villages situés dans la région de Zurmi sont régulièrement ciblés par des bandes criminelles pouvant rassembler des centaines de bandits. Ces violences ont poussé les habitants à manifester leur mécontentement et à bloquer le principal axe routier local la semaine dernière, appelant les autorités à faire cesser les attaques.

Le Nord-Ouest et le Centre du Nigeria ont été le théâtre au cours des dernières années d'attaques menées par des gangs de voleurs de bétail et des kidnappeurs qui mènent des raids dans des villages, tuent et enlèvent des habitants, volent le bétail après avoir pillé et incendié leurs maisons.

Des gangs criminels ont récemment réorienté leurs raids contre des écoles, enlevant élèves et étudiants contre rançon.

Plus de 850 élèves ont été enlevés depuis décembre dernier mais la grande majorité d'entre eux ont été libérés après le versement d'une rançon.

Les gangs sont largement motivés par l'appât du gain, sans idéologie particulière, mais les observateurs craignent qu'ils ne soient infiltrés par des jihadistes, qui mènent une violente insurrection dans le nord-est du pays depuis 12 ans.

Les opérations militaires et les offres d'amnistie n'ont pas mis un terme à ces attaques.

Le gouverneur de l'Etat de Zamfara, Bello Matawalle, a appelé vendredi les habitants à se défendre eux-mêmes "contre les bandits assassins".

Pour Nollywood, Netflix c'est une aubaine de taille

Pour Nollywood, Netflix c'est une aubaine de taille
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:04:47 0:00

VOA60 du 11 juin 2021

VOA60 du 11 juin 2021
Attendez s'il vous plaît
Embed

No media source currently available

0:00 0:01:07 0:00

La suspension de Twitter fait débat parmi les Nigérians

La suspension de Twitter fait débat parmi les Nigérians
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:51 0:00

Twitter doit s’enregistrer comme entreprise une nigériane, selon un ministre

Twitter doit s’enregistrer comme entreprise une nigériane, selon un ministre
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:04 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG