Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Au moins cinq morts dans l'attaque d'un bus dans l'est de la RDC


Un site où sont enterrées les victimes d’un massacre à Mutarule, Plaine de Ruzizi, Sud-Kivu, 14 juin 2016. (VOA/Ernest Muhero)

Au moins cinq personnes ont été tuées jeudi soir dans l'est de la République démocratique du Congo dans une attaque attribuée à des rebelles du Burundi sur la route entre Bukavu et Uvira près de la frontière, ont rapporté vendredi des sources civiles et militaires.

"Un mini-bus de transport en commun a été attaqué hier soir par de bandits armés dans la plaine de Ruzizi. Cinq personnes ont été tuées, d'autres blessées et le véhicule incendié par les assaillants qui se sont volatilisés dans la nature", a déclaré un responsable de la société civile d'Uvira Claude Misare à un correspondant de l'AFP.

Parmi les victimes figurent quatre femmes et un militaire congolais, selon lui.

"La plupart des victimes sont des femmes commerçantes", selon ce responsable civil.

"L'attaque est attribuée aux rebelles Burundais de FNL qui occupent les montagnes surplombant la cité de Kiliba et qui sont dans le viseur de l'armée", a déclaré le porte-parole de l'armée congolaise au Sud-Kivu, le capitaine Dieudonné Kasereka.

Les assaillants étaient "lourdement armés" avec une "lance-roquette", selon lui.

>> Lire aussi : Au moins 10 morts et plus de 400 cases incendiées dans un camp de déplacés dans l’est de la RDC

"Difficile pour le moment de confirmer la mort du militaire parmi les passagers, je te donnerais de précisions plus tard étant donné que je ne parviens pas à joindre le commandant de l'armée qui est sur place", a-t-il ajouté.

Les acteurs de la société civile s'alarment toujours de la recrudescence de l'insécurité depuis quelques semaines dans la plaine de la Ruzizi entre Bukavu et Uvira (vols, attaques, braquages).

Cette région regroupe un nombre important de groupes armés dont les milices congolaises et Karakara et les rebelles Burundais de FNL.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG