Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Au moins 10 morts et plus de 400 cases incendiées dans un camp de déplacés dans l’est de la RDC


Des femmes bantu font la cuisine dans un camp de fortune pour personnes déplacées à l'intérieur de vieux bâtiments abandonnés près de l'Institut Lubuye à Kalemie, dans la province du Tanganyika, RDC, 18 septembre 2017.

Au moins dix déplacés ont été tués calcinés dans des combats entre communautés dans l'est, selon des sources concordantes

Ces morts ont été enregistrés parmi les déplacés fuyant des violences à caractère communautaire opposant des membres de trois ethnies du Sud-Kivu dans l'est de la République démocratique du Congo.

Ils ont été calcinés dans la nuit de vendredi à samedi dans l'incendie de leurs cases, selon des sources concordantes.

Plus de 400 cases ont été incendiées dans le camp de déplacés de Kikumbe, à environ 16 km au nord de la ville de Kalemie, dans la province du Tanganyika, indiquent des sources sur place à VOA Afrique.

"Plusieurs villages du groupement Balala-Nord ont été attaqués hier (vendredi) par des miliciens du groupe Ngumino et des rebelles du Forebu (des Forces républicaines du Burundi) actifs dans la région d'Uvira et de Fizi (Sud-Kivu). Nous déplorons la mort de dix personnes dans des incendies", a déclaré à l'AFP John Mwimiwa, chef du secteur de Tanganyika (Sud-Kivu).

>> Lire aussi : Les victimes oubliées du conflit entre Pygmées et Bantous en RDC

L'origine de l'incendie déclaré dans la mi-journée de vendredi est inconnue, selon plusieurs sources contactées sur place.

Plusieurs familles qui ont fui les affrontements entre pygmées et bantous sont sans abris, indique une source.

XS
SM
MD
LG