Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Une trentaine de miliciens congolais fuient au Burundi


Des pêcheurs sur le lac Tanganyika, en partance pour la presqu’ile d’Ubwari, dans le Sud-Kivu, 20 mars 2017. (Ernest Muhero)

L'armée congolaise mène depuis plusieurs jours une opération contre la milice Yakutumba (du nom d'un ex-officier congolais passé à la rébellion) dans la région de Fizi, à proximité du lac Tanganyika.

Une trentaine de miliciens fuyant des combats entre l'armée et des rebelles dans l'est de la République démocratique du Congo ont été accueillis au Burundi, selon des sources des militaires.

L'armée congolaise a récupéré les positions stratégiques jusque-là tenues par les miliciens, a constaté le correspondant de VOA Afrique sur place.

>> Lire aussi : Des milliers de Congolais du Sud-Kivu fuient vers le Burundi

La 2212e flotte navale de l’armée congolaise a mené, du 28 au 29 janvier, plusieurs attaques contre les positions de Maï-Maï Yakutumba dans la presqu’ile d’Ubwari.

Les forces régulières en ont en fin de comptes pris le contrôle.

"Les rebelles et leurs leaders sont en fuite vers des pays voisins de la RDC", affirme le capitaine Kasereka, porte-parole adjoint des FARDC (Forces armées de la RDC) au Sud-Kivu.

Reportage d'Ernest Muhero, correspondant à Bukavu pour VOA Afrique
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:43 0:00

Selon une autorité coutumière d'Ubwari ayant requis l'anonymat, il n’y a pas eu affrontements à proprement parlé la nuit du mardi car les Maï-Maï, profitant du répit observé après le pilonnage de l’armée le dimanche passé, se sont retranchés discrètement de la presqu’île.

Cette source contactée par VOA Afrique parle des mouvements de population important craignant des représailles de l’armée pour avoir cohabité pendant plus de cinq mois avec les rebelles.

Selon le Centre indépendant de recherche et d’études stratégiques au Kivu (Cireski), il y a eu plusieurs déplacés internes et réfugiés depuis le début des opérations des FARDC pour déloger les Maï-Maï Yakutumba du territoire de Fizi.

>> Lire aussi : L'armée lance une nouvelle opération contre des rebelles ougandais en RDC

Le Cireski avance un chiffre de plus de 8.000 habitants qui ont fui vers le Burundi et environs 10.000 déplacés internes arrivés principalement dans la cité de Baraka, à Mboko et même à Uvira via le beach de Maendeleo.

L’armée régulière a mis dix jours pour démanteler les Maï-Maï du général autoproclamé William Amuri, dit Yakutumba, libérant ainsi une vingtaine d’agglomérations du secteur de Ngandja et Mutambala à Fizi.

Certains habitants d’Ubwari contactés par VOA Afrique affirment que certaines troupes de Yakutumba ont fui vers les pays voisins via le lac Tanganyika. Pour d'autres, le chef des Maï Maï et la plupart de ses lieutenants se seraient plutôt retranchés dans le sud de la forêt de Ngandja, toujours en RDC.

Accueillis à Rumonge

Néanmoins, selon la police burundaise, 37 miliciens Yakutumba ont été accueillis à Rumonge, au Burundi, la plupart venant pour des raisons de santé.

Comme les milliers de réfugiés fuyant le conflit, ces miliciens ont traversé le lac Tanganyika sur des embarcations de fortune.

Des réfugiés congolais arrivent au Burundi (vidéo)
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:29 0:00

"Ils étaient à bord d’une pirogue, (...), et quatre parmi eux portaient des blessures par balle", a précisé une de la police burundaise, ajoutant qu’ils ne portaient pas d’armes.

Au Burundi, les miliciens blessés ont été admis à l’hôpital de Rumonge, selon un militant de la société civile qui affirme les y avoir vus.

Deux d'entre les miliciens ont été blessés à la cuisse, un troisième sous l’omoplate et un quatrième au visage, a détaillé le militant de la société civile.

"Les autres ont passé la nuit au port de Rumonge, sous bonne garde policière", a précisé la même source. Ce qui a été confirmé par une source policière.

Les deux sources assurent que l’un d'entre eux est un des principaux lieutenants de la milice Yakutumba.

Les combats ont provoqué l'arrivée d'un millier de nouveaux réfugiés congolais au Burundi depuis le début de la semaine, d'après la police burundaise.

>> Lire aussi : Près de 7.000 Congolais fuient vers le Burundi en raison d'affrontement en RDC

La semaine dernière, environ 7.000 Congolais fuyant des combats, ont été accueillis au Burundi.

La quasi-totalité des réfugiés accueillis dans le sud du Burundi ont déjà été transférés dans les camps de transit de Songore dans la province de Ngozi (nord), de Nyabitare dans Ruyigi (est) et Gitara dans la province de Makamba (sud).

Ernest Muhero, correspondant à Bukavu

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG