Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles
RDC

Un garde du parc des Virunga tué dans une attaque


Des gardes parc au Parc national de Virunga, près de Bunagana, Nord-Kivu, 21 octobre 2012.

Un garde a été tué jeudi dans un secteur infesté de rebelles dans le parc national des Virunga (PNVI) dans l'est de la République démocratique du Congo, indique un communiqué de presse.

"Le Parc national des Virunga a la profonde douleur de confirmer le décès du garde Freddy Mahamba Muliro lors d’une attaque sur une position des gardes ce jeudi 7 mars 2019", précise le communiqué de presse posté sur le site du parc.

"Le garde Freddy est tombé pendant qu'il effectuait un travail de routine avec ses collègues. C'était dans le secteur centre du PNVI vers Vitshumbi en territoire de Rutshuru", a expliqué à l'AFP Joel Wengamulay, chargé de communication du PNVI.

"Maintenant plus que jamais, le décès de Freddy met en exergue les menaces qui pèsent sur les gardes dans leur effort de protection du Parc national des Virunga.", a déploré son directeur Emmanuel De Mérode, dans ce communiqué.

Le PNVI avait été rouvert au public mi-février, neuf mois après sa fermeture décidée en raison de la mort de neuf personnes dont un garde dans une attaque.

"Le nombre total des gardes tombés dans l’exercice de leurs fonctions" est de 176, a indiqué M. De Mérode.

Située à la frontière avec le Rwanda et l'Ouganda, les Virunga s'étendent sur 7.800 km2 dans la province du Nord-Kivu, fief de plusieurs milices et groupes armés.

Des bords du lac Kivu au volcan Nyiragongo, à la sortie de Goma, jusqu'aux monts Rwenzori à la frontière avec l'Ouganda vers le nord, le plus ancien parc naturel d'Afrique à la grande biodiversité sert de refuge à des espèces menacées comme le gorille des montagnes.

Votre avis

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG