Liens d'accessibilité

Un étudiant condamné à mort pour le meurtre d'un policier au Soudan

  • VOA Afrique

De la fumée s'échappe du centre-ville de Khartoum, le 9 décembre 2012.

Un tribunal soudanais a condamné dimanche à la peine de mort un étudiant jugé coupable d'avoir tué un policier lors de manifestations l'année dernière dans la capitale soudanaise, a indiqué son avocat.

Asim Omer, étudiant à l'université de Khartoum, avait été arrêté en décembre et inculpé pour le meurtre d'un policier au cours d'affrontements ayant opposé en avril 2016 des centaines d'étudiants aux forces de sécurité sur les rives du Nil bleu.

"Le juge a condamné Asim Omer à la peine de mort par pendaison, le jugeant coupable d'avoir tué un policier", a dit l'avocat Mohamed Arabi à l'AFP, ajoutant qu'il allait interjeter appel.

Plusieurs étudiants se sont rassemblés devant le tribunal, protestant contre le verdict avant que la police ne les disperse à coups de gaz lacrymogène, selon un correspondant de l'AFP.

Les étudiants soudanais ont manifesté à plusieurs reprises l'an dernier contre un projet de vente de bâtiments appartenant à l'université de Khartoum, ce que le gouvernement a démenti.

Par ailleurs, plusieurs manifestations antigouvernementales réprimées par la police ont eu lieu en 2016, notamment après l'annonce par Khartoum d'une forte hausse du carburant dans le cadre d'une série de réformes économiques.

En 2013, des milliers de manifestants appelant à la chute du président Omar el-Béchir ont été réprimés par les forces de sécurité soudanaises et, selon Amnesty International, au moins 200 d'entre eux ont été tués et des centaines blessés. Les autorités ont fait état de moins de 100 morts.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG