Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Opérations de la police de l'immigration dans des épiceries 7-Eleven aux USA


Opérations de la police de l'immigration dans des épiceries 7-Eleven à Los Angeles, 10 janvier 2918.

Des agents de police des services de l'immigration américaine (ICE) ont mené mercredi des opérations dans une centaine d'épiceries de proximité de la chaîne 7-Eleven pour dissuader leurs gérants de faire travailler des immigrés clandestins, ont annoncé les autorités américaines.

Au cours de ces opérations, menées dans 17 Etats américains et la capitale Washington, 21 personnes en situation irrégulière ont été arrêtés dans ces épiceries populaires, nouveau signe du durcissement de la politique migratoire américaine.

"Les actions d'aujourd'hui ont permis d'envoyer un message fort aux commerces qui embauchent et emploient une main d'oeuvre illégale: l'ICE va appliquer la loi, et si vous l'enfreignez, vous serez tenus responsables", a déclaré Thomas Homan, directeur-adjoint de la police de l'immigration.

>> Lire aussi : Trump veut de nouvelles restrictions migratoires après l'attentat de New York

"Les commerces qui embauchent des travailleurs illégaux créent un facteur d'incitation pour l'immigration illégale, nous travaillons dur pour enlever cet aimant", a-t-il ajouté, dans un communiqué.

L'enseigne 7-Eleven Inc. a réagi en indiquant ne pas être responsable des embauches de ses magasins franchisés.

"Les franchisés 7-Eleven sont des propriétaires de magasins indépendants et sont les seuls responsables de leurs employés", a commenté l'entreprise dans un communiqué.

"7-Eleven prend au sérieux le respect des lois sur l'immigration et a mis fin aux contrats de franchise avec les franchisés ayant violé la loi", précise-t-elle. Les opérations de mercredi ont visé 98 épiceries.

>> Lire aussi : Migrants et réfugiés: nouveau retrait américain d'un projet international

Depuis l'arrivée au pouvoir de Donald Trump en janvier 2017, les services de l'immigration (ICE) et de police aux frontières (CBP) ont augmenté le nombre d'arrestations et d'expulsions de personnes rentrées sur le territoire américain de manière illégale.

Le milliardaire a fait de la sécurité aux frontières et de la lutte contre l'immigration des priorités pendant la campagne présidentielle de 2016. Il a ainsi promis à de nombreuses reprises de construire un mur à la frontière avec le Mexique.

Plus tôt cette semaine, son administration a annoncé la fin en 2019 d'un dispositif empêchant l'expulsion de près de 200.000 Salvadoriens résidant aux Etats-Unis.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG