Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Sports

Monaco peut prendre de l'avance avant l'"Olympico"

Adama Diakhaby de l'AS Monaco, à gauche et Danilo Pereira du FC Porto, lors d'un match de ligue des champions au Stade Louis II, Monaco le 26 Septembre 2017

Le champion en titre Monaco, à la lutte avec Lyon et Marseille pour la deuxième place de Ligue 1, peut prendre de l'avance en cas de succès contre Saint-Etienne, toujours mal en point(s), vendredi avant l'"Olympico" de dimanche, en ouverture de la 18e journée.

Pour l'ASM (3e, 35 points +22), tout est réuni pour s'emparer de la 2e place, derrière l'intouchable Paris SG, déjà sacré champion d'automne avant de se rendre à Rennes samedi (17h00). C'est-à-dire, un match avancé contre une équipe en pleine perte de confiance pour mettre la pression sur ses rivaux, conjugué à un duel dimanche entre Olympiques qui pourrait coûter des points à Lyon (2e, 35 points +23) et à Marseille (4e, 35 points +16).

​Les hommes de Leonardo Jardim, qui se sont qualifiés sans problème mardi en quarts de finale de la Coupe de la Ligue contre Caen (2-0), ont en plus (re)découvert dans leurs rangs un buteur capable de suppléer le capitaine Falcao avec Guido Carrillo.

Déjà auteur d'un doublé in extremis et salvateur contre Troyes la semaine dernière (3-2), l'Argentin a récidivé contre les Normands, tandis que d'autres remplaçants habituels comme Rachid Ghezzal ont marqué des points. De quoi réveiller la machine à gagner ?

Du côté des Verts (15e, 20 pts), la crise est tellement profonde qu'elle ne laisse rien augurer de bon face à un prétendant au podium, à l'image de la leçon reçue dimanche dernier au Vélodrome (3-0).

La défense inquiète avec 18 buts encaissés sur les huit dernières journées, alors que l'attaque est inoffensive avec en symbole Loïs Diony, recrue phare du club qui n'a toujours pas inscrit le moindre but. Le tandem Julien Sablé - Jean-Louis Gasset doit impérativement trouver la solution pour ne pas se retrouver relégable à la trêve.


Avec AFP

See all News Updates of the Day

Dans votre actualité sportive, la CAN

Dans votre actualité sportive, la CAN
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:18 0:00

Une pétition contre le golf de Donald Trump en Ecosse examinée jeudi

Un homme tient une balle de golf rouge avec une croix gammée pendant que le candidat républicain à la présidence américaine Donald Trump, à l’arrière droite, coiffé d’une casquette blanche, est sur le point de donner un discours sur la cours de golf Trump

Le golf du président américain Donald Trump près d'Aberdeen, dans le nord-est de l'Ecosse, continue de provoquer la colère des riverains, dont une pétition sera examinée jeudi par les autorités locales.

Alors que le conseil d’Aberdeenshire avait prévu d'examiner un projet d'extension du parcours de golf du milliardaire, il se penchera à la place sur une pétition réclamant des "excuses" des autorités locales pour avoir autorisé sa construction, selon l'ordre du jour publié sur son site internet.

Le parcours de golf connu sous le nom de Trump International Golf Links a ouvert en 2012. Le magnat américain, qui a des origines écossaises, avait promis de créer 6.000 emplois et d'investir un milliard de livres (1,13 milliards d'euros), des promesses qui ne se sont jamais concrétisées. La Trump Organization a dépensé 100 millions de livres (113 millions d'euros) sur le site, et employé jusqu'à 650 personnes, intérimaires compris.

"Le conseil a soutenu la destruction d'un site protégé irremplaçable sur la base de promesses exagérées et irréalistes d'emplois et d'investissement qui ne se sont jamais matérialisées", indique le texte de cette pétition. Ses signataires réclament au conseil local des "excuses avec la promesse que des leçons en soient tirées".

La Trump Organization prévoit aujourd'hui d'étendre le site, avec la construction de plus de 500 maisons, un projet qui doit encore être examiné par les autorités locales.

Le président américain sera en visite d'Etat au Royaume-Uni du 3 au 5 juin. Il pourrait profiter de ce passage pour aller en Ecosse, ce qu'il avait fait en juillet 2018, se rendant sur son complexe hôtelier écossais de Turnberry (côte ouest) en marge d'une visite de travail dans le pays.

Ribéry privé de demi-finale de Coupe d'Allemagne

Franck Ribéry célèbre son but lors du match contre Stuttgart, Allemagne, le 9 avril 2016.

L'attaquant français du Bayern Munich Franck Ribéry a décidé de ne pas disputer la demi-finale de coupe d'Allemagne face à Brême mercredi, en raison de douleurs musculaires, a indiqué le club bavarois.

Ribéry, 36 ans, a décidé au dernier moment de ne pas se rendre à Brême après s'être plaint de "problèmes neuromusculaires", a précisé le club sur son site.

L'ancien international français devrait mettre un terme à 12 ans de carrière au Bayern à la fin de la saison, formation avec laquelle il a remporté huit titres de champion et cinq coupes d'Allemagne.

Le Bayern affronte Brême pour la seconde fois en quelques jours, après s'être imposé samedi à Munich en championnat (1-0) contre le club nordiste.

Mercredi, les coéquipiers de Ribéry se rendent au Weserstadion (18H45 GMT) pour une place en finale de coupe d'Allemagne le 25 mai contre le RB Leipzig.

Outre Ribéry, les Bavarois seront aussi privés de l'attaquant néerlandais Arjen Robben et du gardien allemand Manuel Neuer, tandis que le défenseur central Niklas Suele est suspendu pour un match de coupe.

Zidane fixe comme "premier objectif" de reconquérir la Liga

Zinedine Zidane lors d'une conférence de presse à Madrid, Espagne, le 31 mai 2018.

Le Real Madrid, mathématiquement écarté depuis mardi de la course au titre en Championnat d'Espagne, doit avoir pour "premier objectif" de reconquérir la Liga la saison prochaine et de rompre l'hégémonie du FC Barcelone, a prévenu mercredi l'entraîneur merengue Zinédine Zidane.

C'est vrai que quand on regarde les deux dernières années, il y a une équipe qui a été supérieure, qui l'a démontré", a déclaré le technicien français en conférence de presse à la veille d'un déplacement à Getafe jeudi pour la 34e journée.

"Mais je ne pense pas qu'on laisse ça de côté. De toute façon, comme chaque année, c'est notre premier objectif l'année prochaine", a-t-il ajouté. "Dans la durée c'est la compétition la plus longue, c'est celle-là qu'il ne faut pas louper pour moi. Et je vais mettre ça dans la tête de mes joueurs. C'est notre pain quotidien et ce sera la Liga."

Vainqueur d'Alavés 2-0, le FC Barcelone a effleuré mardi son 26e titre de champion d'Espagne, le huitième en onze ans, qu'il peut décrocher samedi s'il bat Levante... à moins d'une défaite de l'Atlético Madrid contre Valence mercredi soir, synonyme de trophée pour les Catalans.

Triple lauréat de la Ligue des champions lors de son premier mandat sur le banc merengue (2016-2018), Zidane a souvent répété que le jour le plus heureux de sa carrière d'entraîneur avait été la conquête du titre de champion d'Espagne en mai 2017.

"Sans dévaluer le reste, dans ce club on essaie toujours d'être sur tous les tableaux, mais le quotidien ce sera la Liga", a-t-il insisté, sans vouloir s'appesantir sur les raisons de la domination barcelonaise ces dernières années.

"Je ne sais pas, il y a beaucoup de choses, pas une seule en particulier. Nous, l'an prochain, on va justement essayer de débuter la Liga de la meilleure des manières (...) sinon ce sera à nouveau compliqué", a-t-il fait valoir. "(Les Barcelonais) ont mieux fait les choses dernièrement, c'est vrai, mais il faut changer ça. L'an prochain, il faut inverser la dynamique. Pour moi, le plus important c'est la Liga", a-t-il conclu.

Plus de champagne pour le vainqueur de la Coupe d'Angleterre

Gary Cahill éclate de joie après la victoire en finale de la Coupe d'Angleterre 1-0 contre Manchester United, au stade de Wembley, 19 mai 2018.

Que ce soit Watford ou Manchester City, le champagne c'est fini: le vainqueur de la prochaine Coupe d'Angleterre le 18 mai ne fêtera plus son triomphe au champagne, a annoncé la Fédération anglaise de football (FA) mercredi.

"Dans toutes les compétitions organisées par la FA, les équipes victorieuses recevront un +champagne+ non alcoolisé pour leurs célébrations, à partir de la finale de la FA Cup cette année", explique la FA dans un communiqué relayé par les médias britanniques.

"Cela a pour but de s'assurer que nous sommes aussi inclusifs que possible, pour les joueurs et les communautés qui peuvent être interdits de consommer de l'alcool, ainsi que pour tous les joueurs âgés de moins de 18 ans", justifie la FA.

La finale de la Coupe d'Angleterre, organisée le samedi 18 mai à Wembley, opposera Watford à Manchester City.

La FA Cup, disputée pour la première fois lors de la saison 1871-1872, est la plus vieille compétition nationale du monde du football.

Voir plus

XS
SM
MD
LG