Liens d'accessibilité

Marseille rime avec "money time" en Ligue 1


Marseille contre Paris Saint-Germain au stade Vélodrome Orange, Marseille, 26 février 2017.

Cardiaques s'abstenir! Un but de Morgan Sanson à la dernière seconde a permis à Marseille d'égaliser à Bordeaux (1-1). Ça fait 40 ans que l'OM n'a pas gagné en Gironde, mais ce nul permet à l'équipe de Rudi Garcia d'étirer à huit matches de championnat sa série d'invincibilité.

L'OL, incapable de battre Montpellier (0-0), demeure donc sur le podium, avec une longueur d'avance sur l'OM.

. Sanson, d'un souffle

Sanson a donc surgi juste avant que l'arbitre ne siffle la fin (90e+4). Le milieu de terrain se rattrape bien car il est à la réception de la mauvaise passe de Frank Zambo Aguissa qui a permis à Nicolas De Préville d'ouvrir la marque dès la 3e minute.

Une partie des Ultramarines, groupe qui fêtait ses 30 ans, n'aura même pas vu ce but express de leur attaquant, la tête sous un tifo géant en train d'être déployé... Ils ont en revanche hurlé leur colère en voyant Sanson marquer sur le fil.

Le Bordeaux de Jocelyn Gourvennec manque une occasion de s'offrir un bon bol d'air: les Girondins n'ont plus gagné depuis près de deux mois. "On perd deux points sur le fil, c'est dommage", a commenté le coach bordelais sur Canal+. Bordeaux est 9e.

. Fekir, un absent de poids

"C'est sûr que nous aurions préféré avoir Nabil car il est capable dans ce genre de match, par sa percussion, de percer des lignes ou provoquer des fautes et ouvrir des espaces". Son entraîneur Bruno Genesio a tout dit. Nabil Fekir était suspendu. Et Lyon n'a pu forer le mur de Montpellier, qui reste donc toujours la meilleure défense de L1 avec 8 buts seulement encaissés.

"Nous étions prévenus, mais nous n'avons pas su déjouer l'animation défensive de Montpellier, a encore admis le coach lyonnais. Après la mi-temps, il nous a manqué beaucoup de trop de choses, de justesse technique, de fraîcheur physique et mentale pour inquiéter cet adversaire".

Et l'OL dit au revoir à une belle série: six victoires de rang toutes compétitions confondues et 20 buts inscrits avant ce dimanche.

L'équipe héraultaise de Michel Der Zakarian commence à se faire une belle réputation de machine à faire déjouer: avant le partage des points contre Lyon, elle avait déjà neutralisé cette saison le PSG (0-0) et Monaco (1-1). "Nous avons fait un match très consistant", a commenté tout en sobriété "Der Zak'".

. Rodelin, l'autre homme qui tombe à pic

Comme Sanson, Ronny Rodelin a fait trembler les filets en toute fin de match: dans les arrêts de jeu, il a permis à Caen d'arracher le match nul contre Nice (1-1), qui menait depuis la 40e minute et un but de Pierre Lees-Melou.

Les conséquences sont lourdes au classement pour les Aiglons de Lucien Favre: avec un succès, ils auraient pu être 10e dimanche soir. Avec ce nul ils sont 16e.

"C'est dommage parce qu'on pouvait l'emporter, a ressassé Favre. On a pas mal joué, on a fait quelques séquences collectives qui étaient correctes, on a eu quelques occasions, notamment en deuxième mi-temps, et on prend le but dans les dernières trente secondes qui peut être évité..."

Le technicien suisse, qui devait faire sans Mario Balotelli, suspendu, peut cependant tirer une satisfaction de ce match: Wesley Sneijder a livré une de ses meilleurs prestations de la saison, du moins en première période.

"Il est resté plus haut en soutien d'Alassane (Plea) et il a eu la possibilité de faire des passes décisives, de tirer au but", a souligné son coach.

. Cavani-Falcao: vivement dimanche

Dimanche prochain, la 14e journée de championnat se conclura par un choc, avec le leader, Paris SG, qui se rendra sur la pelouse de Monaco, son dauphin à six unités derrière et champion la saison passée.

Cette affiche mettra notamment aux prises deux des meilleurs buteurs actuels du vieux continent, l'Uruguayen du PSG Edinson Cavani (15 buts en L1) et le Colombien de Monaco Radamel Falcao (13 buts).


Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG