Liens d'accessibilité

Classico dominical en Ligue 1: OM - PSG


Neymar marque sur penalty lors du match entre le PSG, son équipe, et Bordeaux, au Parc des Princes, Paris, le 30 septembre 2017.

Le Classico dominical entre Marseille, monté aux avant-postes, et l'irrésistible PSG va ponctuer en majesté un week-end de Ligue 1 entamé par Monaco, qui veut sortir du tunnel contre Caen, lors de la 10e journée.

OM et PSG, question de carrure

Il reste une mythologie et un parfum particulier dans l'opposition de ces deux places-fortes du foot français. Même si la rivalité s'est estompée ces dernières années, du fait d'un déséquilibre certain - le PSG a remporté les quatre derniers clasicos de L1 au Vélodrome, le dernier en février sur un score de 5-1. Et les effectifs et les ambitions sont sans commune mesure.

Paris, porté par sa "MCN" (Mbappé-Cavani-Neymar), l'a rappelé en Ligue des champions, où il a étendu son carton plein mercredi (4-0 à Anderlecht). Pendant que Marseille, en Europa League, la petite Coupe d'Europe, a battu le Vitoria Guimaraes (2-1).

En Ligue 1, il y a un leader souverain (25 points engrangés en 27 possibles) et un OM à éclipses, qui reste sur un nul 3-3 à Strasbourg.

Mais Marseille a résisté à la tempête estivale et retrouvé des couleurs au point de guigner les premières places, alors que le PSG a peiné lors de ses deux derniers matches à l'extérieur (0-0 à Montpellier et victoire 2-1 à l'arraché à Dijon). Le club de la capitale a aussi des états d'âme à gérer: après l'affaire du penalty entre Neymar et Cavani, c'est Di Maria qui a ostensiblement refusé de fêter son but à Bruxelles mercredi, sans doute marri de son statut de remplaçant...

Monaco veut un remontant

Le champion de France n'avance plus: il vient de concéder un nul et trois défaites en quatre matches, L1 et C1 confondues. Sa place de dauphin du PSG est dès lors menacée, et Leonardo Jadrim doit rapidement trouver la solution pour couper court au marasme.

L'entraîneur portugais est toujours en quête de certitudes pour épauler son capitaine Falcao, le seul joueur du secteur offensif à donner totale satisfaction (meilleur buteur du championnat avec 12 buts en 8 matches).

Samedi après-midi (15h00 GMT), l'ASM reçoit Caen, une équipe qui sur le papier fait figure de victime idéale pour un réveil monégasque. Sauf que, sans faire de bruit, le Stade Malherbe réussit un bon début de saison en se classant pour l'heure 8e, à deux points du podium, grâce notamment à la meilleure défense de L1 (ex aequo avec trois autres clubs).

Lyon, Nice: panser les plaies

Lyon et Nice, opposés à des promus dimanche, ont connu des fortunes contrastées en Europa League. Les Lyonnais ont remporté un précieux succès à Everton 2-1, dans un match musclé marqué par des échauffourées et des coups de poings parfois venus du public, notamment autour de son gardien Lopes par ailleurs auteur de belles parades. Les Niçois, quoique toujours bien placés dans leur poule, ont coulé face à la Lazio Rome (3-1).

En dépit d'un bon Balotelli, c'est la troisième défaite d'affilée pour les Aiglons, toutes compétitions confondues. En Ligue 1, ils ne sont que 14e, bien loin des ambitions affichées. Ils doivent vite redresser la barre en recevant Strasbourg dimanche (13h GMT).

Malgré les critiques contre l'entraîneur Bruno Genesio, l'Olympique lyonnais se porte mieux. Il y a eu cette victoire à Everton après celle contre Monaco un peu plus tôt en L1 (3-2). Gros point noir, Fekir est sorti dès l'heure de jeu à cause de douleurs au dos, alors qu'il porte les Lyonnais depuis le début de la saison.

L'OL doit maintenant enchaîner sur la pelouse de Troyes dimanche (17h GMT).

Rennes-Lille: les deux malades

Duel de grands fragiles en Bretagne samedi soir (20h). A Rennes, toute la direction est secouée par les mauvais résultats du club. Le brouillard est total. Le président René Ruello serait bien sur le départ, selon le quotidien L'Equipe, et le nom d'Olivier Létang - l'ancien directeur sportif du PSG - circule pour le remplacer. Quant à l'entraîneur Christian Gourcuff, son avenir reste en pointillés.

Mardi, le conseil d'administration du Stade Rennais, 15e du championnat avec six points, a pourtant assuré que M. Ruello était confirmé dans ses fonctions et ses membres se sont étonnés des "rumeurs et articles de presse sans fondement" parus ces derniers jours.

Mais les Rennais n'ont pas organisé de conférence de presse d'avant-match et les séances d'entraînement se déroulent à huis clos...

En face, Lille est tout aussi mal en point sur le plan comptable: 16e avec six points. Le Losc a lourdement chuté contre Monaco (4-0) avant de buter sur Troyes (2-2). L'équipe de Marcelo Bielsa n'a plus gagné depuis la... première journée. "Je me sens soutenu et accompagné par l'ensemble du club", a toutefois assuré l'entraîneur argentin.

Programme de la 10e journée de Ligue 1 (Heures GMT)

Joué vendredi:

(18h45) Saint-Etienne - Montpellier

Samedi:

(15h00) Monaco - Caen

(18h00) Rennes - Lille

Nantes - Guingamp

Amiens - Bordeaux

Angers - Toulouse

Metz - Dijon

Dimanche

(13h00) Nice - Strasbourg

(15h00) Troyes - Lyon

(19h00) Marseille - Paris SG


Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG