Liens d'accessibilité

Messi a enfin signé pour continuer avec le Barça


L'attaquant argentin Lionel Messi, à droite, lors du renouvellement de son contrat avec le FC Barcelone, Barcelone, Espagne, 25 novembre 2017. (Twitter/FC Barcelona)

C'est LA photo que les supporters attendaient: Lionel Messi a enfin paraphé samedi son nouveau contrat le liant jusqu'en 2021 avec le FC Barcelone, un accord officialisé en juillet mais dont la signature a tardé à se concrétiser, à la grande inquiétude des fans.

Près de cinq mois après l'annonce de ce nouveau bail, Messi et le président barcelonais Josep Maria Bartomeu se sont enfin assis à une table pour sceller le contrat, posant tout sourire pour rassurer les "socios" (supporters-actionnaires) du Barça.

"Le FC Barcelone et le joueur Leo Messi ont signé ce matin un nouveau contrat jusqu'au 30 juin 2021. La clause libératoire est fixée à 700 M EUR", a écrit le club dans un court communiqué.

A l'évidence, ce nouveau bail satisfait le quintuple Ballon d'Or argentin (30 ans), gratifié d'un mirobolant salaire autour de 30 M EUR annuels selon la presse.

"Cela faisait un certain temps que nous devions procéder à la signature. Je suis content de rester lié à ce club. Comme je l'ai toujours dit, c'est ma maison et je suis heureux de continuer ici", s'est réjoui Messi au micro de la chaîne du club.

C'est aussi un vrai soulagement pour le peuple blaugrana, traumatisé en août par le départ inopiné du Brésilien Neymar au Paris SG.

- Clause libératoire bétonnée -

Ces dernières semaines, certains médias entretenaient le doute en rapportant qu'en l'absence de contrat de travail signé en bonne et due forme, le précédent document s'achevant en juin 2018 était encore en vigueur. Selon la réglementation du football, Messi aurait donc pu être libre de négocier avec d'autres clubs à partir du 1er janvier... Un cauchemar pour les Barcelonais.

Dans cette affaire, Bartomeu et son équipe dirigeante jouaient gros: critiqués pour n'avoir pas su retenir Neymar, pris entre deux feux pour leur attitude modérée pendant la crise politique catalane, ils ne pouvaient pas en outre laisser échapper leur meilleur joueur.

Bartomeu répétait donc que le nouveau contrat de l'Argentin était déjà valide parce qu'il avait été signé Jorge Messi, père et agent du joueur. Et que la fameuse photo avec le joueur n'était repoussée que pour des questions d'agendas.

C'est désormais chose faite et le Barça en a profité pour bétonner la clause libératoire de Messi, pour éviter une réédition du scénario Neymar, parti au PSG en échange du versement de sa clause de 222 M EUR.

"En juin, nous avons signé un contrat avec Leo Messi qui était déjà en vigueur mais nous nous sommes mis d'accord pour changer ce contrat avec une nouvelle signature, simplement pour adapter la clause libératoire à la situation du marché footballistique", a déclaré Bartomeu.

- Bientôt un contrat 'à vie' ? -

Avec ce nouveau contrat, Messi, qui a rejoint le Barça à l'adolescence et a effectué l'intégralité de sa carrière professionnelle sous le maillot blaugrana, devrait être lié au club catalan jusqu'à ses 34 ans.

Icône du Barça et meilleur buteur de l'histoire du club, il a inscrit 523 buts en 602 rencontres et a remporté 30 trophées, dont quatre Ligues des champions et huit Championnats d'Espagne. "Notre objectif est de continuer à décrocher des titres et à remplir les vitrines du club", a prévenu Messi, alors que le Barça caracole en tête de la Liga cette saison.

Restera-t-il jusqu'au bout à Barcelone, où ses deux jeunes fils sont nés et où un troisième enfant est à naître? Le natif de Rosario a souvent déclaré qu'il aimerait porter le maillot des Newell's Old Boys, dans sa ville natale, mais il a assuré samedi qu'il se voyait bien raccrocher en Catalogne.

"J'ai toujours dit que je voulais effectuer toute ma carrière et finir à Barcelone. Nous sommes en bonne voie", a souligné Messi.

De son côté, le Barça semble bien décidé à garder son icône, symbole de sa politique de formation et de son jeu de passe emblématique: les dirigeants ont émis l'idée d'un futur contrat "à vie", c'est-à-dire jusqu'à la fin de sa carrière sportive, comme celui que vient de sceller le capitaine Andres Iniesta (33 ans). Une nouvelle signature en perspective ?

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG