Liens d'accessibilité

Valence-Barça, coup de théâtre ou coup de grâce


Enzo Perez de Valence, à droite, en duel avec Lionel Messi du FC Barcelone, à gauche, lors du match de football de la Liga espagnole entre Valence et le FC Barcelone au stade Mestalla à Valence, en Espagne, 22 octobre 2016.

Estocade précoce en Championnat d'Espagne ? Après seulement un tiers des matches, le leader Barcelone peut déjà s'envoler en tête dimanche (19h45 GMT) s'il s'impose à Valence, deuxième. Un choc d'invaincus pour la 13e journée, susceptible de sceller la Liga ou de la relancer.

Valence-Barça, couperet anticipé

Le titre de champion d'Espagne en jeu dès fin novembre: c'est une hypothèse crédible tant le Barça (1er, 34 pts) a réalisé un presque sans faute avec 11 victoires et un nul, distançant à dix longueurs le Real Madrid (3e, 24 pts), champion en titre, et l'Atletico (4e, 24 pts).

La seule équipe qui a réussi à suivre le rythme d'enfer des Catalans est Valence (2e, 30 pts), en plein renouveau après deux années d'instabilité et des changements d'entraîneurs en pagaille.

L'équipe valencienne reste sur huit victoires d'affilée en Liga, record du club, après l'arrivée cet été du technicien Marcelino Garcia Toral. Ce dernier sera néanmoins suspendu dimanche soir et contraint de suivre la rencontre en tribune.

Signe que c'est déjà un match couperet dans la saison barcelonaise, Lionel Messi (12 buts en Liga) a été ménagé mercredi contre la Juventus Turin en Ligue des champions (0-0). L'Argentin, récompensé vendredi par le Soulier d'Or de meilleur buteur des grands championnats européens 2016/17, arrivera frais au stade de Mestalla.

Si le Barça gagne, il reléguera son plus proche poursuivant à sept longueurs. Mais à l'inverse, si Valence l'emporte, le club "che" reviendra en embuscade à un point du leader.

"Valence réalise une très grande saison et c'est un adversaire de poids", a prévenu l'entraîneur blaugrana Ernesto Valverde, faisant de son ancien club (2012-2013) un sérieux prétendant au titre.

Si le gardien barcelonais Marc-André ter Stegen, encore décisif contre la Juve, est en grande forme, la défense s'annonce brinquebalante sans Gerard Piqué, suspendu, ni Javier Mascherano, blessé.

Pour accompagner Umtiti, le Belge Thomas Vermaelen, en manque de rythme, devrait être relancé en charnière. Avec la perspective de souffrir face aux joueurs offensifs valenciens comme Zaza, Rodrigo ou Guedes, deuxième attaque de Liga (32 buts) derrière... Barcelone (33 buts).

Real et Atletico, coup de fouet à confirmer

Après de gros ratés offensifs, le Real et l'Atletico ont chacun retrouvé des couleurs cette semaine.

L'équipe de Zinédine Zidane a expédié le modeste Apoel Nicosie (6-0), se qualifiant pour les huitièmes de C1, avec des doublés de Cristiano Ronaldo et Karim Benzema.

Les deux attaquants, qui ne comptent qu'un but chacun en Liga, ont l'occasion d'enfin gonfler leur bilan samedi (15h15 GMT) contre Malaga (18e). Et Zidane, qui récupère progressivement ses joueurs blessés, compte bien gagner pour entretenir les minces chances de titre du Real.

Même objectif pour l'Atletico, en déplacement samedi soir (19h45 GMT) sur le terrain de Levante (12e).

L'attaquant-vedette de l'"Atleti" Antoine Griezmann a mis fin mercredi contre l'AS Rome (2-0) à une série noire de huit matches sans marquer. Et son splendide ciseau acrobatique l'a réconcilié avec ses supporters, qui l'avaient sifflé.

La confiance revenue, le Français doit enchaîner samedi, au même titre que son compatriote Kevin Gameiro, également buteur mercredi. "Les buts font du bien au moral, du bien à la tête et j'espère que ce ne seront pas les derniers", a souri l'ancien Sévillan.

Séville: après le coup dur, le foot reprend

Le football reprend pour Eduardo Berizzo: l'entraîneur de Séville souffre d'un cancer de la prostate et l'annonce de sa maladie a durement ébranlé le club andalou cette semaine.

Dans l'attente de son traitement, le technicien argentin (48 ans) compte bien rester à son poste. "Il est motivé et aborde cette situation avec naturel", a résumé son président José Castro.

La saison de Berizzo à la tête du Séville FC (5e, 22 pts) se poursuit donc dimanche contre Villarreal (6e, 21 pts) pour un choc de prétendants aux places européennes. L'occasion pour Séville de gagner pour rendre hommage à son courageux entraîneur.

Le programme (heures GMT):

Vendredi:

(20h00) Celta Vigo - Leganés

Samedi:

(12h00) Alavés - Eibar

(15h15) Real Madrid - Malaga

(17h30) Betis Séville - Gérone

(19h45) Levante - Atletico Madrid

Dimanche:

(11h00) Deportivo La Corogne - Athletic Bilbao

(15h15) Real Sociedad - Las Palmas

(17h30) Villarreal - Séville FC

(19h45) Valence - FC Barcelone

Lundi:

(20h00) Espanyol Barcelone - Getafe

Classement: Pts J G N P bp bc dif

1. FC Barcelone 34 12 11 1 0 33 4 29

2. Valence CF 30 12 9 3 0 32 11 21

3. Real Madrid 24 12 7 3 2 22 9 13

4. Atlético Madrid 24 12 6 6 0 16 6 10

5. FC Séville 22 12 7 1 4 14 12 2

6. Villarreal 21 12 6 3 3 19 12 7

7. Real Sociedad 18 12 5 3 4 25 22 3

8. Leganés 17 12 5 2 5 9 11 -2

9. Betis Séville 17 12 5 2 5 21 25 -4

10. Getafe 16 12 4 4 4 19 14 5

11. Gérone 16 12 4 4 4 14 17 -3

12. Levante 15 12 3 6 3 14 15 -1

13. Celta Vigo 14 12 4 2 6 23 19 4

14. Espanyol Barcelone 13 12 3 4 5 9 15 -6

15. Athletic Bilbao 12 12 3 3 6 12 16 -4

16. Deportivo La Corogne 11 12 3 2 7 15 23 -8

17. Eibar 11 12 3 2 7 11 25 -14

18. Malaga 7 12 2 1 9 9 25 -16

19. Alavés 6 12 2 0 10 6 20 -14

20. Las Palmas 6 12 2 0 10 8 30 -22

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG