Liens d'accessibilité

Le Barça déclare sa "Messi-dépendance"


Lionel Messi décoche un tire au cours du match de la 10e journee de LaLiga contre Atletic, 2-0, 28 octobre 2017. (Twitter/FC Barcelone)

L'indépendance? Le FC Barcelone a préféré samedi la "Messi-dépendance", profitant d'un but de l'Argentin pour gagner à Bilbao (2-0), en dépit des convulsions politiques en Catalogne, et conserver la tête du Championnat d'Espagne devant Valence, tombeur d'Alavés (2-1) pour la 10e journée.

Au lendemain de la déclaration d'indépendance catalane, suivie d'une reprise en main de la région par Madrid, le Barça a semblé imperméable aux tensions extrasportives: le capitaine Lionel Messi a marqué d'un tir croisé (37e) son 12e but dans cette Liga, le gardien Marc-André ter Stegen a multiplié les parades décisives, et le milieu Paulinho a plié le match en contre (90e+2).

Le club blaugrana (1er, 28 pts), toujours invaincu, continue sa course en tête devant Valence (2e, 24 pts), qui a enchaîné samedi sa sixième victoire lors des six dernières journées, confirmant son statut de prétendant au podium.

Dimanche, le Real Madrid (3e, 20 pts) est attendu à Gérone (16h15), fief indépendantiste, pour un duel à forte coloration politique entre l'équipe favorite du président du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, et celle du dirigeant indépendantiste Carles Puigdemont.

Pas facile pour les clubs catalans de se concentrer sur le football alors que leur région est au coeur de la pire crise politique en Espagne depuis le retour de la démocratie en 1977.

- Double contact -

Ecartelé entre son statut d'emblème de l'identité catalane et la menace d'une exclusion de la Liga en cas d'indépendance effective, le Barça a réussi à bien négocier son périlleux déplacement au stade San Mamés de Bilbao.

On pouvait d'ailleurs apercevoir çà et là en tribune des drapeaux catalans, comme un hommage des supporters basques à leurs homologues barcelonais. Et l'entraîneur blaugrana Ernesto Valverde, ancien technicien de l'Athletic, a pu savourer son retour "à la maison".

Dans ce contexte, Messi s'est régalé: après le départ de Neymar au Paris SG en août, et face à la méforme de Luis Suarez, le Barça est plus que jamais dépendant de l'Argentin. Douze des 28 buts barcelonais en Liga cette saison ont été inscrits par le quintuple Ballon d'Or, soit près de la moitié.

Que dire de son incroyable double contact pour effacer le gardien, suivi d'une frappe du droit sur le poteau (21e) ? Ou bien de son activité sur l'ouverture du score (37e) ? A l'origine de l'action, il a signé un une-deux avec Paulinho puis lancé dans l'espace Jordi Alba, avant de catapulter au fond le centre en retrait du latéral.

Pour ne rien gâcher, Messi aurait pu être passeur décisif pour Paulinho, qui a trouvé l'équerre (40e). Le puissant milieu brésilien, très bon, a été récompensé en fin de rencontre, concluant une contre-attaque menée par "La Puce" (90e+2).

- L'Atletico inquiète -

Certes, le Barça a failli se faire surprendre sur une tête de Raul Garcia sur la barre (53e). Ou bien sur trois occasions brûlantes d'Aritz Aduriz sauvées par l'excellent Ter Stegen (17e, 19e, 78e). Mais la meilleure défense de Liga (3 buts encaissés) a tenu bon. Et pour le reste, c'est Messi qui s'en charge...

La comparaison est cruelle pour l'Atletico Madrid, qui s'est encore montré très en difficulté dans la finition samedi contre Villarreal, au point de concéder un match nul in extremis (1-1).

Dominateur au nombre d'occasions, l'Atletico menait après un but inscrit par l'Argentin Angel Correa sur une splendide passe de volée du Français Antoine Griezmann (61e).

Mais les "Colchoneros" n'ont pas réussi à plier le match, à l'image d'un duel perdu face au gardien par Kevin Gameiro (67e) et le Colombien Carlos Bacca a égalisé sur corner (81e).

Ce cinquième match nul maintient l'Atletico invaincu dans cette Liga mais l'équipe de Diego Simeone stagne à la quatrième place au classement (20 pts), avec trois longueurs d'avance sur Villarreal (17 pts).

Et c'est une contre-performance inquiétante avant la réception cruciale de Qarabag mardi au stade Metropolitano en Ligue des champions...

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG