Liens d'accessibilité

Kinshasa dénonce les bilans non-vérifiés des Nations unies en RDC


Lambert Mende, porte-parole du gouvernement de la RDC, mars 2011.

Le gouvernement de la RDC a haussé le ton contre ce qu’il qualifie de "rapports caricaturaux et dépourvus de détails" de la part Bureau conjoint des Nations unies aux Droits de l’homme (BCNUDH) au sujet des manifestations des 19 et 20 décembre 2016.

"Le porte-parole du gouvernement, Lambert Mende dénonce dans une déclaration écrite des bilans "sans preuve en contradiction avec les chiffres des autorités" faits généralement lors des manifestations meurtrières dans le pays.

Le BCNUDH affirme "avoir compté plus de 20 civils tués" sans en donner des détails aussi pertinents que l’identité et la localisation des victimes", se plaint le porte-parole M. Mende, évoquant les manifestations de la veille.

Selon lui, le gouvernement a donné son bilan après enquête. Neuf morts ont été enregistrés, souligne-t-il.

Il s’est plutôt agi de six pillards tombés lors d’affrontements avec des vigiles des établissements industriels et commerciaux qu’ils dévalisaient, deux femmes et un policier atteints par balles perdues, précise M. Mende.

Le gouvernement congolais est, selon Mende, préoccupé par ce qu’il qualifie de "pratique devenue systématique depuis quelques années" de la part du BCNUDH qui, selon lui, "s’emploie à publier sans preuves documentées des bilans alarmants contradictoires avec ceux fournis par les autorités locales congolaises."

Pour M. Mende ces rapports sont caricaturaux et dépourvus de détails.

Il déplore que ces rapports soient relayés et amplifiés par des ONG internationales n’ayant aucune présence connue en RDC.

Le gouvernement estime, selon M. Mende, que sans un travail de fond et échange d’informations mieux élaborées en la matière, ce mode opératoire souvent aux antipodes de la réalité signalée sur terrain est susceptible d’être considéré comme participant d’une campagne de dénigrement gratuit des institutions nationales de la RDC et dessert la cause commune de la promotion et de la défense des droits de l’homme.

XS
SM
MD
LG