Liens d'accessibilité

Lourdes peines pour des militaires accusés de massacres au Kasaï


Des policiers encadrent un groupe d’homme près des tombes nouvellement creusées sur les lieux d'un accident de train dans la jungle à Ndenga Mongo, province de Kasaï, RDC, 4 août 2007.

Des peines allant de deux mois à la prison à perpétuité ont été prononcées jeudi contre huit militaires accusés pour le meurtre de civils au Kasaï dans le centre de la République démocratique du Congo, selon la défense.

Le tribunal militaire de Mbuji-Mayi jugeait au total 9 militaires.

Huit militaires congolais ont été condamnés à des peines allant de 12 mois à la prison à perpétuité pour le meurtre de civils au Kasaï dans le centre de la République démocratique du Congo, selon la défense.

Deux accusés ont été condamnés à 20 ans, trois à 15 ans, un à 12 mois, a déclaré à l'AFP Me Bashile.

Deux militaires en fuite ont été condamnés par défaut à la prison à perpétuité, et le neuvième a été acquitté.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG