Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Europe

Londres et Bruxelles poursuivent des tractations en vue d'un accord commercial historique

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, s'adresse aux législateurs européens lors d'une session plénière au Parlement européen à Bruxelles relative à l'accord sur le Brexit, le mercredi 16 décembre 2020. (Photo AP/John Thys)

Londres et Bruxelles ont poursuivi leurs tractations commerciales ce jeudi, après une nuit de pourparlers, après près d'une année de dures négociations et ce, à la veille de Noël et à une semaine du divorce définitif entre le Royaume-Uni et l'Union européenne.

Après dix mois de négociations harassantes, l'Union européenne et le Royaume-Uni espèrent annoncer jeudi un accord historique sur leur future relation commerciale, qui leur permettrait d'éviter in extremis un "no deal" dévastateur pour leurs économies en fin d'année.

Les négociations trainent à cause de l'impasse sur la pêche. Malgré son faible poids économique, ce secteur revêt une importance politique et sociale pour plusieurs Etat membres. Mais les Britanniques veulent reprendre le contrôle de leurs eaux et en ont fait le symbole de leur souveraineté retrouvée après le divorce.

Les tractations se concentrent sur le partage des quelque 650 millions d'euros de produits pêchés chaque année par l'UE dans les eaux britanniques et la durée de la période d'adaptation pour les pêcheurs européens. L'aboutissement de ces laborieuses discussions, débutées en mars, permettrait aux deux parties de s'épargner un "no deal" aussi embarrassant sur le plan politique que dommageable au niveau économique.

Sans accord, les échanges entre l'UE et Londres seraient régis par les seules règles de l'Organisation internationale du commerce (OMC), synonymes de droits de douane, de quotas, ainsi que de Lourdes formalités administratives.

Selon une source gouvernementale française, les Britanniques ont consenti "d'énormes concessions", en particulier sur la pêche, ultime point d'achoppement des discussions.

"Il y a eu des mouvements du côté britannique, mais le diable est dans les détails des textes et nous n'y sommes pas encore", a tempéré une source diplomatique. "On vérifie que toutes les garanties sont bien là."

S'il est confirmé, un compromis entre la Commission européenne et le Royaume-Uni devra encore être validé par les Etats membres, un processus qui devrait prendre plusieurs jours.

Mais il reste en théorie suffisamment de temps pour qu'un éventuel traité entre en application provisoire le 1er janvier, quand le Royaume-Uni, qui a officiellement quitté l'UE le 31 janvier dernier, aura définitivement abandonné le marché unique.

Le texte, de près de 2.000 pages, serait alors validé a posteriori par le Parlement européen.

L'aboutissement de ces négociations, débutées en mars, permettrait aux deux parties de s'épargner un "no deal" aussi embarrassant sur le plan politique que dommageable au niveau économique.

Implications du deal

Avec cet accord, l'UE offrirait à son ancien Etat membre un accès inédit sans droit de douane ni quota à son immense marché de 450 millions de consommateurs.

Mais cette ouverture sera, le cas échéant, assortie de strictes conditions: les entreprises d'outre-Manche devront respecter un certain nombre de règles évolutives au fil du temps en matière d'environnement, de droit du travail et de fiscalité pour éviter tout dumping. Des garanties devraient aussi exister en matière d'aides d'Etat.

Un mécanisme devrait permettre aux deux parties d'activer rapidement des contre-mesures, comme des droits de douane, en cas de divergences sur ces normes.

En cas de "no deal", le Royaume-Uni perdrait beaucoup plus que l'Europe: les Britanniques exportent 47% de leurs produits vers le continent, quand l'UE n'écoule que 8% de ses marchandises de l'autre côté de la Manche.

Toutes les actualités

Le Prince Philip est décédé à l'âge de 99 ans

Le Prince Philip est décédé à l'âge de 99 ans
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:13 0:00

Londres : hommage au prince Philip sur écran géant à Piccadilly Circus

Londres : hommage au prince Philip sur écran géant à Piccadilly Circus
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:01 0:00

Pas de hausse de prix du cacao pour les planteurs de cacao ghanéens et ivoiriens

Pas de hausse de prix du cacao pour les planteurs de cacao ghanéens et ivoiriens
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:31 0:00

Kinshasa annule un important contrat d'achat pour corruption; l'Angola veut payer ses dettes

Kinshasa annule un important contrat d'achat pour corruption; l'Angola veut payer ses dettes
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:34 0:00

Les meilleurs clasicos de Lionel Messi

Lionel Messi célèbre son but contre l'Atletico Madrid au Wanda Metropolitano, Espagne, le 1er décembre.

A 33 ans, Lionel Messi disputera ce week-end son 45e clasico, égalant le record de Sergio Ramos (actuellement blessé)... et samedi sera peut-être le dernier Real-Barça du petit attaquant argentin, en fin de contrat en juin, même si Barcelone rêve de le voir prolonger.

Messi, déjà meilleur passeur (14 passes décisives) et meilleur marqueur de l'histoire des clasicos avec 26 buts, fait déjà partie de l'histoire de cette rivalité plus que centenaire.

Il aura aussi l'occasion samedi de corriger une statistique pas à son image: Messi n'a plus marqué lors de ses six derniers matches contre le Real Madrid, la pire série de sa carrière face à la "Maison blanche".

Voici la liste des clasicos les plus mémorables de Lionel Messi au FC Barcelone :

- Le tout premier (2005) -

19 novembre 2005, 12e journée de Liga, victoire 3-0 au Santiago-Bernabeu

Pour le premier clasico de sa carrière, Messi est titulaire à droite de l'attaque blaugrana aux côtés de Samuel Eto'o et de Ronaldinho face aux Galactiques de Zidane, Beckham, Raul et Ronaldo. Remplacé à la 70e minute par Andrés Iniesta, Messi n'a pas marqué, mais la victoire du Barça 3-0 est mémorable: le doublé de Ronaldinho obligera tout Santiago-Bernabeu à se lever pour applaudir celui qui était alors le meilleur joueur de la planète.

- Premier but, premier triplé (2007) -

10 mars 2007, 26e journée de Liga, match nul 3-3 au Camp Nou

Un doublé du gauche pour répondre au doublé de Ruud van Nistelrooy en première période, puis une ultime réalisation à la 90e pour répondre à la tête de Sergio Ramos et arracher le nul (3-3). Le Barça ne prend qu'un point ce soir-là, mais le monde entier parle de ce petit génie de 19 ans qui a planté un triplé contre le grand Real Madrid.

- Le séisme du 6-2 (2009) -

2 mai 2009, 34e journée de Liga, victoire 6-2 au Santiago-Bernabeu

La plus grande claque de l'histoire du Real dans un clasico. Deux journées avant d'être sacré champion d'Espagne, le Barça va infliger un cinglant 6-2 à son grand rival. Lionel Messi contribue avec deux buts et une passe décisive pour Thierry Henry. Cette saison-là, le Barça réussira le triplé Coupe - Championnat - Ligue des champions. C'est le début de la grande ère Pep Guardiola.

- La "manita" (2010) -

29 novembre 2010, 13e journée de Liga, victoire 5-0 au Camp Nou

Le Barça atteint le sommet de son art et Guardiola va prouver sa supériorité sur José Mourinho. Messi ne marque pas dans cette "manita" ("petite main", les cinq doigts correspondant aux cinq buts, NDLR), mais délivre deux passes décisives pour David Villa. Un mois plus tard (le 10 janvier 2011), l'Argentin remportera son deuxième Ballon d'Or consécutif.

- Le chef d'oeuvre européen (2011) -

27 avril 2011, demi-finale aller de Ligue des champions, victoire 2-0 au Santiago-Bernabeu

Première clasico sur la scène continentale pour Lionel Messi. Et l'Argentin répond présent au rendez-vous: dans un match fermé, la "Pulga (puce, en espagnol) sort un doublé surprise de son chapeau (76e, 87e), dont un raid solitaire conclu du droit. Une performance qui permettra au Barça de se qualifier pour la finale de C1, remportée 3-1 contre Manchester United.

- Deuxième triplé épique (2014) -

23 mars 2014, 29e journée de Liga, victoire 4-3 au Santiago-Bernabeu

Deuxième triplé pour un succès épique: en première période, Messi glisse un ballon parfait du gauche pour Andrés Iniesta, qui convertit en puissance, puis égalise du gauche après le doublé express de Karim Benzema (20e, 24e). Le match est accroché, le score est de 2-2 à la mi-temps. Après le penalty transformé par Cristiano Ronaldo et le carton rouge adressé à Sergio Ramos, Messi répliquera par deux autres pénaltys pour sceller un nouveau succès blaugrana.

- Mythique célébration (2017) -

23 avril 2017, 33e journée de Liga, victoire 3-2 au Santiago-Bernabeu

En 2016-2017, le Real dirigé par Zinédine Zidane est sur le toit d'Espagne et de l'Europe. Un scénario rêvé pour Messi, secoué d'emblée par un coup de coude de Marcelo qui le fera saigner du nez et de la bouche. Après l'ouverture du score madrilène, la "Pulga" égalise après un dribble dans la surface. Puis, en fin de match, alors que les deux équipes sont à 2-2, Messi fusille Keylor Navas du gauche à la 90e+2. Il célèbre son oeuvre avec un geste gravé dans la mémoire du Santiago-Bernabeu: il tend son maillot du bout des bras devant les supporters madridistes hébétés, menton levé en signe de défiance.

Voir plus

XS
SM
MD
LG