Liens d'accessibilité

Les sanctions de Washington contre Moscou "menacent l'ensemble de leurs relations"

  • VOA Afrique

Le président américain Donald Trump et le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov à la Maison Blanche, le 10 mai 2017.

Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a dénoncé jeudi les nouvelles sanctions américaines contre la Russie, estimant qu'elles "menacent sérieusement l'ensemble des relations" entre Moscou et Washington.

"Ce genre d'actions menace sérieusement l'ensemble des relations russo-américaines, qui connaissent déjà sans cela une période difficile", a déclaré le ministre russe, dans un communiqué publié par le ministère russe des Affaires étrangères à l'issue d'un entretien téléphonique avec le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson.

Ces sanctions sont de "vaines tentatives de faire pression sur la Russie", a jugé M. Lavrov, qui a confirmé l'annulation d'une rencontre prévue cette semaine à Saint-Pétersbourg entre Tom Shannon, un haut responsable du département d'Etat, et le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov, annoncée mercredi soir par Washington.

Les relations entre la Russie et les Etats-Unis sont au plus bas depuis le renforcement par Washington de sanctions contre Moscou pour son rôle dans la crise ukrainienne.

Mardi, Sergueï Lavrov avait déjà dénoncé l'"obsession russophobe" des Etats-Unis, évoquant des sanctions "décrétées sans aucun fondement".

Elles "ne resteront pas sans réaction, y compris sans mesures de rétorsion de notre part", avait également prévenu mercredi Sergueï Riabkov, dans un communiqué de la diplomatie russe.

Les nouvelles sanctions, renforcées peu après la rencontre entre Donald Trump et le président ukrainien Petro Porochenko, visent 38 personnes et entités en Ukraine ainsi que deux responsables gouvernementaux russes et une douzaine de personnes et organisations opérant en Crimée.

Pour le département d'Etat, il s'agit avant tout de "maintenir" le niveau de pression déjà existant sur la Russie, dans la mesure ou Moscou trouve les moyens de contourner les mesures déjà prises.

Les sanctions "vont compliquer" les relations entre Moscou et Washington, a regretté le 15 juin Vladimir Poutine, alors qu'elles venaient d'être adoptées par le Sénat américain.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG