Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Le président Sassou Nguesso souhaite un scrutin "dans la transparence et la paix"


Le président congolais Denis Sassou Nguesso et la première dame Antoinette Sassou Nguesso arrivent pour un dîner au musée d'Orsay à la veille de la cérémonie de commémoration du jour de l'Armistice à Paris, France, le 10 novembre 2018.

Le président congolais, Denis Sassou Nguesso, souhaite des élections "dans la transparence et dans la paix" d'ici au 21 mars dans son pays qu'il veut par ailleurs "engager sur la voie du vaccin" contre le Covid-19.

La prochaine élection présidentielle devrait avoir lieu "au plus tard le 21 mars 2021", a déclaré mercredi M. Sassou Nguesso dans un message à la Nation devant le parlement réuni en congrès.

"Nous devons aller aux prochaines élections dans la transparence et la paix, en respectant les délais constitutionnels en vigueur", a dit le chef de l'État.

M. Sassou Nguesso, 77 ans dont 36 ans au total à la tête du pays, n'a fait aucune allusion à sa propre candidature.

Il a été investi candidat, il y a tout juste un an, par le congrès de sa formation politique, le Parti congolais du Travail (PCT). Il a en outre été désigné tout récemment par les 17 formations de sa majorité.

"Nos difficultés de l’heure ne peuvent pas nous emmener à emprunter des chemins hasardeux et dangereux de l’anti-constitutionnalité", a-t-il insisté.

Parlant du Covid 19, Denis Sassou Nguesso salue l'arrivée du vaccin anti-Covid et demande "une action capable" d'en faire bénéficier le Congo.

Le gouvernement congolais a d’ailleurs décidé de reconfiner toute la population pendant les jours de Noël et du Nouvel An.

XS
SM
MD
LG