Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

République du Congo

La semaine des Africains en NBA : ni titre ni couronne pour Joël Embiid

Le Camerounais Joël Embiid ne sera ni MVP ni champion NBA cette saison.

Comme chaque vendredi, VOA revient sur les performances des joueurs africains en NBA.

Sans un Joël Embiid à 100%, Philadelphie aura finalement été trop juste face à Miami, qui se qualifie pour finale de la conférence Est (4-1). Pour les deux premiers matchs, les Sixers ont dû composer avec l'absence de leur pivot, blessé au tour précédent face à Toronto. James Harden n'ayant pas élevé son niveau de jeu, Philly a encaissé deux défaites coup sur coup. Mais le retour de la star camerounaise s’est ensuite immédiatement fait sentir, puisque les Sixers ont à leur tour enchaîné deux victoires.

Reste que malgré sa présence, Embiid était tout de même bien diminué - d'ailleurs, il jouait avec un masque de protection suite à sa fracture du plancher orbital. Sa performance était bien loin de ses standards : moins de 20 points de moyenne sur la série, contre plus de 30 en saison régulière. Miami a donc fini par dérouler sans trop de difficultés.

Cette nouvelle défaite en demi-finale – un stade qu'il n'a jamais dépassé – n'a pas été le seul revers dur à avaler cette semaine pour Joël Embiid puisqu'il s'incline aussi dans la course au titre de MVP, qui sacre le meilleur joueur de la saison. À la lutte avec le Grec Antetokounmpo et le Serbe Jokic, il laisse finalement ce dernier – tenant du titre – réaliser le doublé.

Son coéquipier rookie Charles Bassey n'a quant à lui joué que sept minutes sur les quatre dernières rencontres.

Opposés aux Memphis Grizzlies, les Golden State Warriors viennent de rater une occasion de conclure en s'inclinant de 39 points dans le Tennessee. Ils mènent toujours (3-2) et pourraient bénéficier du forfait de la star adverse Ja Morant, blessé et toujours incertain, pour se qualifier.

De son côté, le Congolais Jonathan Kuminga a répondu présent à chaque fois qu'il a bénéficié de temps de jeu. Tout d'abord avec 18 points en 18 minutes à 80% de réussite, puis avec 17 points en 24 minutes quatre jours plus tard. Du solide pour un rookie vivant ses premiers play-offs.

Le tableau des play-offs

Les Bucks de Milwaukee ne sont plus qu'à une victoire de la qualification face aux Boston Celtics, mais ces derniers, menés deux fois, sont pour l'instant à chaque fois revenus (3-2). Après avoir foulé le parquet une poignée de secondes lors des deux premiers matchs, le Congolais Serge Ibaka n'a pas quitté le banc depuis.

Face à une équipe de Dallas accrocheuse, Phœnix, leader de la ligue en saison régulière, va devoir en passer par un match 7 aussi décisif et périlleux. Avec un temps de jeu variant entre 5 et 20 minutes, Bismack Biyombo apporte régulièrement sa pierre à l'édifice (7 points et 6 rebonds lors de la dernière victoire en Arizona).

Des ONG congolaises dénoncent un accord de concession de terres au Rwanda

Ruphin Kinanga, jeune producteur agricole demande plus de soutien de l'Etat, au Congo-Brazzaville, le 14 août 2021.

Un collectif d’organisations congolaises de défense des droits de l’homme a dénoncé mardi un accord "anticonstitutionnel" de concession de 12.000 hectares de terres cultivables au Rwanda par le Congo-Brazzaville pour 25 ans, dans une lettre adressée au président Denis Sassou Nguesso.

Ce collectif a lu devant la presse cette lettre ouverte au chef de l’État congolais dans laquelle il lui demande "la rétractation pure et simple de cet accord qui est humiliant et déshonorant pour la République du Congo".

Le collectif constitué de cinq organisations juge cet accord "anticonstitutionnel".

"La cession de 12.000 hectares de terres congolaises au Fonds souverain du Rwanda, représenté par l’entreprise Crystal Ventures, est une violation manifeste de la constitution", a déclaré Franck Chardin Aubin Tchibinda, de l’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH).

Les ONG ont rappelé au chef de l’État une disposition de la constitution congolaise adoptée en 2015 qui stipule que "nulle cession, nul échange, nulle adjonction du territoire national n’est valable sans le consentement du peuple congolais appelé à se prononcer par voie de référendum".

Lors de sa visite du 11 au 13 avril dernier au Congo, le président rwandais Paul Kagamé avait conclu au total huit accords de coopération avec son homologue congolais Denis Sassou Nguesso.

Avec une superficie de 342.000 kilomètres carrés, dont 60% sont recouverts par la forêt, le Congo compte au moins 12 millions d’hectares de terres arables.

Officiellement à peine 5% de ces terres sont exploitées pour une agriculture vivrière. Le pays importe chaque année des denrées pour 500 à 700 milliards de francs CFA (760 millions à plus d’1 milliard d’euros), selon le gouvernement.

"Les investissements étrangers (rwandais notamment, ndlr) ne posent pas problème. Le problème c’est l'aliénation des biens qui appartiennent au peuple congolais, en contradiction avec le texte fondamental qu’est la Constitution", a déploré auprès de l’AFP Maixent Animbat Emeka du Forum pour la gouvernance et les droits de l’homme (FGDH), signataire de la lettre ouverte.

Concertation à Yaoundé sur la traçabilité des diamants bruts en Afrique centrale

Concertation à Yaoundé sur la traçabilité des diamants bruts en Afrique centrale
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:50 0:00

Les législatives fixées au 10 juillet au Congo

Le président nouvellement réélu, Denis Sassou Nguesso, à Brazzaville, le 23 mars 2021.

Le premier tour des élections législatives et les élections locales au Congo-Brazzaville auront lieu le 10 juillet, sur décision du gouvernement annoncée vendredi à la télévision d’État Télé-Congo.

"Le Conseil des ministres a décidé de convoquer le corps électoral pour le premier tour des élections législatives et pour les élections locales le 4 juillet pour le vote des membres de la force publique, et le 10 juillet pour le vote général", a déclaré Thierry Moungalla, porte-parole du gouvernement, dans un compte rendu du conseil des ministres.

Ces dates ont été retenues "compte tenu de la complexité et de la lourdeur des opérations préparatoires (…) pour permettre leur exécution optimale", a indiqué M. Moungalla.

La date du second des législatives, qui visent à renouveler l’Assemblée nationale, n’a pas été fixée.

Première formation de la majorité, le Parti congolais du travail (PCT) du président Denis Sassou Nguesso, 79 ans en 2022 dont presque 38 à la tête du pays, a déjà investi ses candidats. Il compte 92 députés sur 151 dans l’Assemblée sortante.

Unique parti d’opposition disposant d’un groupe parlementaire dans la chambre basse du parlement, l’Union panafricaine pour la démocratie sociale (UPADS) entend prendre part aux scrutins.

Bien que minée par des dissensions internes depuis la disparition de son leader Guy-Brice Parfait Kolélas, survenue au lendemain de la présidentielle de 2021, l’Union des démocrates humanistes (UDH-Yuki, opposition) y participera également.

En revanche l’Alliance pour la République et la démocratie (ARD, opposition) de Mathias Dzon, ancien ministre des finances (1997-2002) et la Fédération de l’opposition congolaise de Clément Miérassa, sont favorables à un boycott, estimant l’élection jouée d’avance.

Port de Pointe-Noire: Bolloré tente de rassurer sur les emplois

Port de Pointe-Noire: Bolloré tente de rassurer sur les emplois
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:32 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG