Liens d'accessibilité

Le Festival Gnaoua d'Essaouira fête ses vingt ans au Maroc


Le Festival Gnaoua et musiques du monde d'Essaouira, au Maroc, 30 juin 2017. (Facebook/Festival Gnaoua et Musiques du Monde)

Le Festival Gnaoua et musiques du monde d'Essaouira --parfois décrit comme le Woodstock marocain-- célèbre ses 20 ans cette année, avec quatre jours de concerts et des musiciens venus de toute la planète.

Il accueille des musiciens comme le bluesman américain Lucky Peterson, le Français Titi Robin ou le jazzman Bill Laurance, invités à fusionner avec les maâlems gnaoua les plus emblématiques du genre dans la ville d'Essaouira sur le littoral atlantique.

Puisant ses racines en Afrique noire, cette musique traditionnelle maghrébine accompagnant les cérémonies des confréries, a été rendue célèbre en partie grâce à ce festival né il y a 20 ans a Essaouira, une ville fréquentée pendant les années hippies par le guitariste américain Jimi Hendrix.

Certains des concerts du festival sont restés dans les mémoires, quand par exemple le chanteur de Led Zeppelin, Robert Plant, accompagné du guitariste Jimmy Page, a enregistré en 1994 avec des gnaouas.

"Ce festival est une vraie célébration pour la ville d'Essaouira, pour les gnaouas et pour le Maroc. Premier festival gratuit créé dans le pays, il est un marqueur de la vie culturelle", a déclaré à l'AFP Neila Tazi, directrice de l'évènement.

"Il faut voir la façon dont le public a investi cette petite de ville de 60.000 habitants, c'est très impressionnant, il y a des gens de toutes les générations, de toutes nationalités et sensibilités", s'est félicitée Mme Tazi qui a entamé les démarches pour inscrire la culture gnaoua au patrimoine oral et immatériel de l'humanité.

Après la traditionnelle parade dans les rues de la ville, un concert inaugural a réuni jeudi soir le chanteur brésilien Antonio Carlos Santos de Freitas, dit Carlinhos Brown, et deux maâlems (maîtres) gnaouas, les frères Saïd et Mohammed Kouyou.

Avec les années, le Festival Gnaoua d'Essaouira "se veut de plus en plus africain", selon la presse marocaine, à l'image du pays qui a fait de ce continent une priorité.

Le Festival d'Essaouira fait partie des principaux festivals musicaux du royaume, aux côtés de Mawazine (Rabat) et du Festival des musiquées sacrées de Fès.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG