Liens d'accessibilité

La Maison Blanche envisage des sanctions ciblées contre l'Iran


Donald Trump, son conseiller en matière de sécurité nationale Michael Flynn et son principal stratège Steve Bannon, lors d'un appel au Premier ministre australien Malcolm Turnbull , Bureau ovale, la Maison Blanche, le 28 janvier 2017. (REUTERS/Jonathan Ernst)

L'administration Trump envisage d'imposer de nouvelles sanctions ciblées contre l'Iran, première traduction concrète du durcissement annoncé face à Téhéran.

Au lendemain de la mise en garde "officielle" de la Maison Blanche à la République islamique à la suite d'un test de missile, l'exécutif est sur le point d'annoncer de nouvelles sanctions, a affirmé jeudi à l'AFP une source proche du dossier.

Ces sanctions pourraient viser des individus ou des entités liés au programme iranien de missiles balistiques, a également affirmé la chaîne CNN.

Tout initiative de plus grande envergure semble écartée à ce stade car elle pourrait mettre en danger l'accord sur le nucléaire iranien, conclu en juillet 2015 entre Téhéran et six grandes puissances occidentales.

Ce texte âprement négocié vise à garantir, en échange d'une levée des sanctions internationales, la nature pacifique du programme nucléaire de l'Iran.

Jeudi, le président américain a adopté un ton offensif vis-à-vis de l'Iran, n'écartant aucune option: "Rien n'est exclu", a-t-il affirmé.

Téhéran a de son côté dénoncé les mises en garde "sans fondement" et "provocatrices" de Washington.

Ces sanctions sont destinées à montrer à l'Iran une rupture de la nouvelle administration avec la politique d'apaisement de Barack Obama.

Les nouveaux dirigeants américains sont également inquiets de futurs tests d'armement iranien.

L'Iran envisage le développement d'un engin spatial qui, selon un officiel américain s'exprimant sous couvert d'anonymat "pourrait avoir la capacité d'un missile balistique intercontinental s'il était configuré de cette manière".

Avec AFP

XS
SM
MD
LG