Liens d'accessibilité

Face à Trump, l'UE et le Mexique "accélèrent" leurs discussions commerciales


Le président mexicain Enrique Peña Nieto parle lors d'une conférence de presse, à Mexico City, le 23 janvier 2017.

L'Union européenne et le Mexique, dont les relations avec les Etats-Unis sont mises à mal par son nouveau président Donald Trump, ont annoncé mercredi vouloir "accélérer" leurs "discussions commerciales" pour moderniser leur partenariat économique.

"Nous assistons ensemble à une montée inquiétante du protectionnisme à travers le monde", ont affirmé dans un communiqué conjoint la commissaire européenne au Commerce Cecilia Malmström et le ministre mexicain de l'Economie Ildefonso Guajardo. Les deux responsables ont décidé d'"accélérer le rythme de (leurs) pourparlers afin d'en récolter les bénéfices plus tôt", précise le communiqué.

Depuis son arrivée au pouvoir fin janvier, Donald Trump semble vouloir mener une politique protectionniste, voire nationaliste, y compris au détriment de ses principaux partenaires, dont font partie le Mexique et l'UE.

Le Mexique et les Etats-Unis traversent une crise diplomatique, notamment depuis que M. Trump a signé un décret pour construire un mur à la frontière. Le président américain souhaite en outre renégocier l'accord de libre-échange nord-américain, vieux de 23 ans, estimant que le Mexique en tire un trop large profit.

Mardi, un conseiller de Donald Trump s'en est pris à l'Allemagne, autre pays avec lequel les Etats-Unis souffrent d'un déficit commercial. L'UE "est un instrument au service de l'Allemagne", avait déjà lancé M. Trump à la mi-janvier, qualifiant par ailleurs de "merveilleux" le vote en faveur du Brexit et prédisant de prochaines défections au sein de l'UE.

L'UE et le Mexique avaient engagé en mai 2016 des pourparlers pour dynamiser leurs échanges commerciaux, en modernisant un accord entré en vigueur il y a plus de 16 ans. L'objectif était de le mettre en cohérence avec l'accord de libre-échange négocié avec le Canada, le CETA, dont l'UE veut faire un modèle.

Selon un responsable européen spécialiste de l'Amérique latine, le calendrier du Mexique n'était alors pas très clair, mais "au cours des deux dernières semaines, on a vu un changement de langage côté mexicain: +On veut faire ça très rapidement+".

Deux cycles de négociations auront lieu du 3 au 7 avril et du 26 au 29 juin. Mme Malmström et M. Guajardo se rencontreront à Mexico entre ces deux sessions.

Le Mexique est le premier pays à avoir signé en 1997 un accord de partenariat économique, de coordination politique et de coopération avec l'UE, entré en vigueur en 2000. Cet accord a permis d'instaurer une zone de libre-échange, avec pour conséquence l'accroissement des échanges et des investissements.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG