Liens d'accessibilité

Le Mexique veut des excuses d'Israël pour son soutien au mur de Trump


Graffitis le long de la frontière à Tijuana, au Mexique, le 25 janvier 2017.

Le Mexique a demandé lundi des excuses à Israël pour son soutien au mur que le président américain Donald Trump veut construire à sa frontière sud et jugé "peu acceptables" les explications fournies jusqu'ici par les autorités israéliennes.

"Nous attendons une clarification, une rectification. Je crois que des excuses seraient appropriées dans ce cas", a déclaré le ministre des Affaires étrangères mexicain, Luis Videgaray, sur la chaîne Televisa.

Le ministre des Affaires étrangères mexicain, Luis Videgaray.
Le ministre des Affaires étrangères mexicain, Luis Videgaray.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu avait affiché samedi son soutien au projet de mur de Trump dans un tweet enthousiaste.

"Le président Trump a raison. J'ai construit un mur le long de la frontière sud d'Israël. Cela a stoppé toute l'immigration illégale. Grand succès. Idée formidable", avait-il écrit dans un message se terminant avec les drapeaux israélien et américain côte à côte.

En réaction dimanche, le ministère mexicain des Affaires étrangères avait exprimé "sa profonde surprise, sa réprobation et sa déception". Le Comité central de la communauté juive mexicaine avait lui aussi critiqué ce soutien au projet de mur controversé.

Le message de Netanyahu avait été envoyé à l'issue d'une semaine de forte tension diplomatique entre le Mexique et les Etats-Unis qui avait abouti à l'annulation d'un voyage prévu à Washington par le président mexicain Enrique Pena Nieto pour y rencontrer son homologue américain.

Donald Trump avait signé mercredi le décret lançant le projet de construction du mur le long des 3.200 kilomètres de frontière qui sépare les deux pays et réitéré son intention de le faire financer par le Mexique.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG