Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

États-Unis

Deux jours pour un adieu universel à Mohamed Ali

Une famille vient rendre au hommage au boxeur à 3302 Grand Ave, à Louisville, Kentucky le 9 juin 2016, la maison où Mohamed Ali a grandi de 1947 à 1961.

L'heure du dernier round, celui des ultimes hommages, a sonné pour Mohamed Ali : le monde lui dit adieu jeudi et vendredi là où il est né au cœur des Etats-Unis, de façon religieuse et universelle, ainsi qu'il l'a lui-même souhaité.

Trois moments forts reflétant la vie du boxeur de légende vont rythmer ces deux jours à Louisville, 600.000 habitants, qui a mis les bouchées doubles pour être à la hauteur de l'événement.

Les funérailles débuteront par une prière mortuaire musulmane, ouverte à tous, rappelant la spiritualité du triple champion du monde, décédé à 74 ans.

Le cercueil contenant la dépouille de Mohamed Ali sera pour l'occasion installé jeudi dans une immense salle en périphérie de Louisville, où se rassembleront au moins 16.000 visiteurs.

Les billets pour cette cérémonie continuaient à être distribués jeudi matin.

Baptisé Cassius Clay à sa naissance dans un quartier noir de Louisville, à l'époque de la ségrégation raciale, le boxeur a adopté la foi musulmane en 1964, changeant son nom pour celui de Mohamed Ali. Cette conversion avait stupéfié l'Amérique.

Prière selon la tradition

Ce moment de ferveur devrait durer moins de trente minutes, les personnes s'identifiant comme musulmanes priant ensemble debout. Les autres membres de l'assistance seront invités à se recueillir chacun à leur manière.

"Il s'agira d'une cérémonie funéraire traditionnelle musulmane", a expliqué l'imam Zaid Shakir, qui supervisera la prière.

"Mohamed Ali revêt une importance très spéciale pour la communauté musulmane", a-t-il justifié. "Nous devons lui dire adieu du mieux que nous pouvons, honorer sa mémoire, suivre sa voie et nous aimer entre nous comme il l'aurait souhaité".

Pour des millions de musulmans sur la planète, Mohamed Ali a symbolisé mieux que quiconque le véritable visage de l'islam, pacifique et tolérant.

Le lendemain matin, vendredi, se déroulera le deuxième volet des obsèques, avec une longue procession en corbillard du cercueil de Mohamed Ali.

Le trajet de 30 km passera devant les sites emblématiques de l'histoire de l'homme couronné "Sportif du (XXe) siècle": sa maison d'enfance, le musée à sa gloire, le Center for African American Heritage, qui décrit la vie des Noirs du Kentucky, ou encore le boulevard Mohamed Ali.

La dépouille du géant, qui a irradié bien au-delà de la boxe grâce à ses combats pour les droits civiques, prendra alors directement la direction du cimetière.

L'inhumation, en présence des enfants d'Ali, se fera dans l'intimité absolue, le comédien Will Smith et l'ancien champion du monde de boxe Lennox Lewis portant avec six autres personnes le cercueil.

Will Smith a joué Mohamed Ali dans le film de Michael Mann "Ali", sorti en 2001, un rôle qui lui avait valu une nomination à l'Oscar du meilleur acteur.

Pétales de roses

A noter qu'un "généreux mécène", dont le nom n'a pas été révélé, a promis de recouvrir de pétales de roses rouges le chemin final vers la tombe.

Les proches de Mohamed Ali ont exhorté les médias à ne pas chercher à prendre d'images de la mise en terre.

"Nous vous demandons instamment de ne pas filmer depuis des hélicoptères", a déclaré jeudi en conférence de presse Bob Gunnell, le porte-parole de la famille.

Les grandes télévisions américaines ont souvent recours à l'hélicoptère pour couvrir l'actualité en temps réel.

Le dernier moment solennel de ces funérailles sera une cérémonie d'hommage rassemblant chefs d'Etat, dignitaires et 15.500 anonymes, dans une salle omnisports de Louisville.

Le président turc a annoncé sa présence, la sécurité de l'événement étant confiée au Secret Service, agence spécialisée dans la protection des hautes personnalités.

"Mohamed Ali n'était pas seulement un champion ou une légende de la boxe. C'était aussi un combattant de la liberté", a affirmé Recep Tayyip Erdogan à Ankara mercredi soir.

"On n'oubliera jamais qu'il a porté un casque de pompier après les attaques terroristes du 11-Septembre et qu'il a dit que l'islam n'était pas une religion qui tue. L'islam, c'est la paix".

L'ancien président Bill Clinton et le comédien Billy Cristal y prononceront une partie de l'éloge funèbre.

Distribués gratuitement mercredi, les 15.500 billets d'accès à cette cérémonie vendredi se sont envolés en une demi-heure.

Mais, la demande étant bien supérieure à l'offre, un début de marché noir s'est immédiatement développé sur internet. La famille a menacé de poursuivre les contrevenants, qualifiant de "méprisable" un tel commerce illégal.

Avec AFP

Toutes les actualités

Obama vient en appui à Biden, les enfants de Trump contre-attaquent

Obama vient en appui à Biden, les enfants de Trump contre-attaquent
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:44 0:00

Le loup n'est plus une espèce protégée aux Etats-Unis

Des loups gris hurlent dans une zone d'exposition du Centre international du loup à Ely, dans le Minnesota, en février 2008. (Photo AP / John Flesher)

L'administration de Donald Trump a confirmé jeudi que les loups ne seraient dorénavant plus une espèce protégée aux Etats-Unis. Elle révoque ainsi une classification en place depuis 1978 après leur quasi-extinction, et ouvrant la voie à ce qu'ils soient davantage chassés.

L'annonce intervient quelques jours avant l'élection présidentielle du 3 novembre, alors que de nombreux élus républicains du Midwest, terre électorale cruciale, réclamaient le retrait du loup de la liste protégée.

"Après plus de 45 ans sous un statut d'espèce protégée, le loup gris a excédé tous les objectifs de préservation en vue de son rétablissement", a déclaré le secrétaire à l'Intérieur David Bernhardt (les premières protections ont commencé en 1974).

La population de loups (Canis lupus) aux Etats-Unis (hors Alaska et Hawaï) est remontée à 6.000, selon le département de l'Intérieur, contre moins de 1.000 en 1967.

Le loup s'est redéveloppé dans la région des Rocheuses et a commencé à revenir dans l'Ouest. Sous la présidence de Barack Obama, il avait déjà perdu son statut protégé dans l'Idaho et le Montana.

Il reviendra désormais aux Etats de décider comment gérer les populations de loups, en autorisant ou non la chasse et les pièges. La mesure était réclamée par des éleveurs. Seul le "loup mexicain", présent dans le Sud-Ouest, restera protégé au niveau fédéral.

La communauté scientifique et un grand nombre d'élus, de citoyens et de militants s'opposaient à la révocation, car le loup n'a pas encore regagné tout son habitat historique.

L'ONG Earthjustice a promis de contester la décision en justice, accusant l'agence fédérale chargée de la protection des animaux de ne pas avoir suivi les procédures scientifiques normales.

"Choquée et attristée" par la décision de l'US Fish and Wildlife Service, Jane Goodall, célèbre avocate des animaux et spécialiste des primates, a expliqué que les loups ne pourraient plus étendre leurs territoires en raison de la chasse et des pièges.

"Les loups ont la même conscience, les mêmes émotions et la même intelligence que les chiens, voire plus", a dit Jane Goodall dans une vidéo. "Comment réagiriez-vous si votre chien était abattu pour que quelqu'un accroche sa tête sur un mur?"

Treize espèces ont perdu leur statut protégé depuis 2017 sous l'administration Trump. La liste inclut une chauve-souris, un gecko ou encore un campagnol.

Le célèbre rapace "bald eagle" (pygargue à tête blanche), animal symbole des Etats-Unis, a été retiré de la liste protégée en 2007.

Dans l'Iowa, l'industrie agricole est un enjeu électoral majeur

Dans l'Iowa, l'industrie agricole est un enjeu électoral majeur
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:39 0:00

Minute Eco: Le Faso lance une plateforme pour les PME de sa diaspora

Minute Eco: Le Faso lance une plateforme pour les PME de sa diaspora
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:26 0:00

Présidentielle américaine: l'Union africaine veut envoyer des observateurs aux USA

Présidentielle américaine: l'Union africaine veut envoyer des observateurs aux USA
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:04:45 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG