Liens d'accessibilité

Décision de l'UEFA en décembre sur le fair-play financier touchant l'AC Milan


Une vue panoramique du stade de San Siro à Milan lors du match de Série A entre l'AC Milan et la Lazio, le 6 février 2005.

L'UEFA qui a demandé à l'AC Milan des documents complémentaires rendra "d'ici à la mi-décembre" une décision concernant la conformité du club italien avec les règles du fair-play financier, a-t-on appris mercredi auprès de l'instance.

L'Instance de contrôle financier des clubs (ICFC) de l'UEFA a rencontré les dirigeants de l'AC Milan le 9 novembre, suite à la demande du club lombard d'obtenir un accord négocié volontaire dans le cadre du règlement du fair-play financier.

Après cette réunion, l'instance a demandé à l'AC Milan une série de documents supplémentaires afin de pouvoir prendre une décision vers la mi-décembre, ont indiqué à l'AFP des sources concordantes.

De source proche du club, on explique à l'AFP que l'AC Milan "a simplement reçu de l'UEFA une demande de documents et d'explications supplémentaires. La date limite a été fixée au 8 décembre et le club, qui n'y voit ni un avis négatif ni un verdict, compte y répondre rapidement".

L'ICFC prendra une décision qui traitera "seulement et uniquement de la demande d'accord négocié volontaire du Milan AC d'ici à la mi-décembre", a souligné un porte-parole de l'UEFA.

Si la requête du club venait à être rejetée, le club italien pourrait encore espérer un accord négocié, mais à des conditions moins avantageuses puisqu'elles comporteraient "vraisemblablement, en plus de objectifs financiers à atteindre, des limitations sur les transferts et sur le nombre de joueurs pouvant être qualifiés pour les compétitions européennes", a ajouté une source proche.

Si le club n'acceptait pas de telles limitations, la chambre de jugement de l'ICFC pourrait alors être saisie et "pourrait imposer des sanctions plus sévères, y compris en ultime recours la possibilité d'exclure le club des compétitions européennes pour une ou plusieurs saisons à venir", précise encore cette source.

Depuis 2010, l'UEFA a mis en place le fair-play financier afin d'empêcher les clubs de se financer par la dette, comme ce fut longtemps le cas en Espagne par exemple.

Les clubs participant aux compétitions organisées par l'UEFA (Ligue des champions, Europa League) ne peuvent plus afficher un déficit supérieur à 30 millions d'euros cumulé sur trois exercices. Les sanctions peuvent aller jusqu'à l'exclusion des compétitions européennes.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG