Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Les créations d'emplois bondissent aux Etats-Unis


Tony DeStefano, recruteur de Skanska USA (D) d'Atlanta en Géorgie, et un candidat à l'emploi à Richmond en Virginie, à l'occasion d'une foire au travail, le 13 février 2008

Selon le département du Travail, l'économie américaine est en pleine forme. Dopée notamment par les réductions d'impôts aux entreprises, elle a créé 313.000 emplois nets en données corrigées des variations saisonnières. C'est leur plus haut niveau depuis juillet 2016.

Les analystes tablaient sur seulement 210.000 nouvelles embauches.

Le taux de chômage reste à 4,1%, au même niveau que depuis cinq mois du fait d'une arrivée massive de nouveaux entrants sur le marché du travail. Le taux de participation à l'emploi a ainsi grimpé à 63% pour la première fois depuis septembre 2017.

Les chiffres des deux mois précédents ont en outre été révisés en hausse de 54.000.

Quasiment tous les secteurs ont fortement embauché. Le secteur de la production de biens a affiché 100.000 nouvelles embauches, un sommet depuis plus d'un an dont 61.000 pour le secteur du bâtiment et 31.000, un chiffre solide, pour les industries manufacturières.

Le commerce de détail enregistre aussi un très bon score avec plus de 50.000 créations d'emplois qui compensent les mauvaises performances de décembre. "Pour les fêtes de fin d'année, ces industries avaient peu embauché, mais en conséquence elles ont moins réduit ces emplois saisonniers les mois suivant", a expliqué le ministère.

L'emploi dans les services, avec 187.000 créations de postes, est aussi très robuste tandis que les emplois publics, dopés par les embauches dans les écoles, a grimpé à 26.000, le plus haut niveau depuis juillet 2016.

Par contre, les salaires n'ont guère augmenté. La hausse du salaire horaire pour le mois n'est que de 0,15% ce qui porte à seulement 2,6% l'augmentation annuelle, à peine au-dessus de l'inflation.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG