Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Niger

Bientôt un nouvel hymne national pour remplacer "La Nigérienne"

Le drapeau nigérien flotte au-dessus de Bosso dans la région de Diffa, Niger, le 19 avril 2017 (VOA/Nicolas Pinault)

Certains passages du chant actuel, qui date de 1961, font polémique depuis des années. Les autorités ont alors décidé de les modifier ou de carrément changer l'hymne. Un comité d'experts a été mis en place pour la composition d'un nouvel hymne national.

La décision est fortement saluée par les citoyens. "Nous sommes vraiment fiers que cela soit une réalité", confie Mamane, étudiant à l'université de Niamey. "C'est une très bonne chose", dit Ibrahim un autre étudiant.

Le Niger veut changer l'hymne national
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:31 0:00


"On doit complètement changer l'hymne actuel parce qu'il ne répond pas aux réalités socioculturelles du pays", explique pour sa part Chaibou.

Le comité d'experts mis en place par le chef de l'Etat va justement travailler sur la base de propositions. Un appel à contribution a été lancé dans ce sens.

"Chaque Nigérien qui se sent capable en proposant un hymne ou des modifications à l'actuel, est la bienvenue'' déclare le ministre en charge de la culture Assoumana Malla Issa. "Changer l'hymne national est un projet citoyen, c'est pourquoi nous avons voulu en faire un programme participatif et inclusif", ajoute-t-il.

Les quinze experts mandatés pour accomplir cette mission, vont profiter de la prochaine fête nationale de la République le 18 décembre pour démarrer des consultations citoyennes. Chaibou Mamane, un de ces experts, explique quelques reproches qui sont faits au texte de l'hymne actuel.

"Il y a des passages qui font référence au paternalisme et au colonialisme ("Soyons fiers et reconnaissants de notre liberté nouvelle"). Vous avez aussi des expressions qui véhiculent le racisme. C'est le cas des groupes de mots ("Race sans tutelle, glorieux accents"). La musique comporte également beaucoup d'insuffisance". Et 60 ans après on ne peut pas continuer à accepter cela, conclut M.Mamane.

Les paroles de "La Nigérienne" ont été écrites et adoptées en 1961 après la proclamation de l'indépendance du pays par un auteur français du nom de Maurice Albert Thiriet.

Toutes les actualités

Baisse de la croissance, deux décès et premiers cas hors Niamey

Le président Issoufou Mahamadou mardi lors de son passage télévisé, à Niamey, le 18 mars 2020. (Présidence Niger)

La croissance économique du Niger, pays parmi les plus pauvres du monde, devrait baisser fortement en 2020 à cause de l'épidémie de coronavirus qui a fait deux nouveaux morts, ont annoncé les autorités mercredi.

Quarante nouveaux cas, dont les deux premiers hors de la capitale Niamey à Maradi (sud), ont été enregistrés pour un total de 74 cas. Les 2 décès portent à 5 les victimes du virus au Niger.

"En raison de la perturbation sur les activités économiques (...) le taux de croissance de l'année 2020 au Niger passerait de 6,9 % à 4,1% soit une perte de 2,8 points", a indiqué le ministre des Finances Mamadou Diop à la télévision publique, annonçant d'importantes mesures de soutien.

La baisse des recettes budgétaires devrait atteindre "89 milliards FCFA (136 millions d'euros) soit 1,1% du PIB" et le "déficit budgétaire global, prévu au départ à 2,6% du PIB", devrait s'élever "à 3,7%", a averti M. Diop, alors que le pays fait déjà face à d'énormes défis économiques et sociaux.

Le ministre des Finances a estimé à près de 600 milliards FCFA (900 millions d'euros) les besoins financiers pour soutenir l'économie et la population de ce pays sahélien enclavé, sans préciser si l'Etat disposait effectivement de cette somme.

"Pour faire face à la crise sanitaire et prendre des mesures de soutien aux populations et à l'économie, le gouvernement a estimé les besoins financiers à 597 milliards FCFA soit 7,4% du PIB, dont 159 milliards pour les mesures de soutien sanitaire et la lutte contre la pandémie", a-t-il ajouté.

Il a annoncé des exonérations de taxes pour les entreprises.

Le président du Niger Mahamadou Issoufou avait déjà annoncé la semaine dernière des distributions gratuites et des ventes à prix réduits de vivres "pour soutenir les personnes vulnérables", et "la prise en charge par l'Etat des factures d'électricité et de l'eau pour +les tranches sociales+ pour les mois d'avril et mai".

Outre l'épidémie, le Niger doit lutter contre les attaques de nombreux groupes jihadistes, à la fois au sud sur sa frontière avec le Nigeria et au nord et à l'ouest sur ses frontières avec le Burkina Faso et le Mali.

Le Niger abrite près de 450.000 réfugiés (Nigérians, Maliens et Burkinabè) et déplacés, chassés par les violences jihadistes ou des bandes armées, selon l'ONU, qui s'inquiète du manque de fonds pour couvrir tous les besoins. Beaucoup de réfugiés vivent au milieu d'une population déjà très pauvre.

Les autorités ont imposé un couvre-feu dans la capitale Niamey, épicentre de l'épidémie, également placée en "isolement sanitaire". Les frontières sont fermées, ainsi que les écoles et les lieux de culte.

Les Tchadiens lancent une nouvelle offensive militaire contre Boko Haram

Les Tchadiens lancent une nouvelle offensive militaire contre Boko Haram
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:05 0:00

Hama Amadou sort de prison et sensibilise sur le coronavirus

Hama Amadou sort de prison et sensibilise sur le coronavirus
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:21 0:00

A peine sorti de prison, Hama Amadou sensibilise sur le coronavirus

A peine sorti de prison, Hama Amadou sensibilise sur le coronavirus
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:38 0:00

Hama Amadou sort de prison à la faveur d’une grâce présidentielle

Hama Amadou sort de prison à la faveur d’une grâce présidentielle
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:51 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG