Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Niger

Issoufou auprès de militaires et des populations victimes de Boko Haram à Diffa

Le président nigérien Issoufou Mahamadou avec les populations de Diffa, le 9 novembre 2019. (Crédit : Présidence de la république du Niger)

Le président nigérien Issoufou Mahamadou est allé remonter le moral des troupes et soutenir les populations locales de cette région secouée par les assauts répétés de la secte islamiste.

Depuis la toute première attaque de la secte Boko Haram à Diffa en février 2015, c'est la deuxième fois que le président Issoufou Mahamadou se rend dans la région.

Visite du président à Diffa
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:38 0:00


Face aux dures épreuves qu'elles ont subies, les populations ont réclamé une visite symbolique de compassion du chef de l'Etat. Bien que tardive pour beaucoup, celle effectuée en quelques heures dans cette matinée du samedi 9 novembre n'a pas été boudée.

"Nous sommes vraiment très heureux de l'arrivée du président de la République à Diffa parce que, depuis un moment, la population vit dans une psychose à cause de l'insécurité à laquelle est venu s'ajouter le problème des inondations. Depuis un moment, les gens attendent l'arrivée du président et il n'est pas venu, mais aujourd'hui, il est là vraiment, et nous sommes très heureux de son arrivée", a confié un habitant venu à l'accueil.

Au delà du soutien aux populations civiles face la teneur de Boko Haram, la visite du président est aussi un signe d'encouragement supplémentaire aux forces de défense et de sécurité engagées sur le terrain dans le combat contre l'ennemi.

A la place d’armes de la zone de Défense n°5, Issoufou Mahamadou s'est directement adressé aux militaires. "Je tiens à vous exprimer de vive voix, toute ma satisfaction et toutes mes félicitations pour ce que vous faites sur le terrain, je tiens aussi à louer votre professionnalisme et votre combativité".

Boko Haram mène une guerre d’usure, d’où sa résilience qui inscrit la guerre dans la durée. Mais pour le président Issoufou, le terrorisme n’a pas d’avenir.

"Il sera vaincu car la cause qu’il défend n’a aucune noblesse, ni porteuse d’aucune valeur morale. Il sera vaincu, car sa cause n’a rien à voir avec l’islam qui est, comme on le sait, une religion de paix, une religion de juste milieu".

Le président nigérien Issoufou Mahamadou devant des militaires a la place d'armes de la zone de défense n°5 de Diffa, le 9 novembre 2019. (Crédit : Présidence de la république du Niger)
Le président nigérien Issoufou Mahamadou devant des militaires a la place d'armes de la zone de défense n°5 de Diffa, le 9 novembre 2019. (Crédit : Présidence de la république du Niger)

Avant de prendre congé des éléments des forces de défense et de sécurité le chef suprême des armées nigériennes les a exhortés "à plus de vigilance et de collaboration avec toutes les autorités administratives, coutumières et religieuses, les populations dans leur ensemble, les humanitaires, les pays amis et partenaires stratégiques qui accompagnent le Niger".

"Si nous agissons tous unis en synergie, les terroristes de Boko Haram n’ont aucune chance de l’emporter", a conclut le chef de l'Etat nigérien.

Toutes les actualités

Baisse de la croissance, deux décès et premiers cas hors Niamey

Le président Issoufou Mahamadou mardi lors de son passage télévisé, à Niamey, le 18 mars 2020. (Présidence Niger)

La croissance économique du Niger, pays parmi les plus pauvres du monde, devrait baisser fortement en 2020 à cause de l'épidémie de coronavirus qui a fait deux nouveaux morts, ont annoncé les autorités mercredi.

Quarante nouveaux cas, dont les deux premiers hors de la capitale Niamey à Maradi (sud), ont été enregistrés pour un total de 74 cas. Les 2 décès portent à 5 les victimes du virus au Niger.

"En raison de la perturbation sur les activités économiques (...) le taux de croissance de l'année 2020 au Niger passerait de 6,9 % à 4,1% soit une perte de 2,8 points", a indiqué le ministre des Finances Mamadou Diop à la télévision publique, annonçant d'importantes mesures de soutien.

La baisse des recettes budgétaires devrait atteindre "89 milliards FCFA (136 millions d'euros) soit 1,1% du PIB" et le "déficit budgétaire global, prévu au départ à 2,6% du PIB", devrait s'élever "à 3,7%", a averti M. Diop, alors que le pays fait déjà face à d'énormes défis économiques et sociaux.

Le ministre des Finances a estimé à près de 600 milliards FCFA (900 millions d'euros) les besoins financiers pour soutenir l'économie et la population de ce pays sahélien enclavé, sans préciser si l'Etat disposait effectivement de cette somme.

"Pour faire face à la crise sanitaire et prendre des mesures de soutien aux populations et à l'économie, le gouvernement a estimé les besoins financiers à 597 milliards FCFA soit 7,4% du PIB, dont 159 milliards pour les mesures de soutien sanitaire et la lutte contre la pandémie", a-t-il ajouté.

Il a annoncé des exonérations de taxes pour les entreprises.

Le président du Niger Mahamadou Issoufou avait déjà annoncé la semaine dernière des distributions gratuites et des ventes à prix réduits de vivres "pour soutenir les personnes vulnérables", et "la prise en charge par l'Etat des factures d'électricité et de l'eau pour +les tranches sociales+ pour les mois d'avril et mai".

Outre l'épidémie, le Niger doit lutter contre les attaques de nombreux groupes jihadistes, à la fois au sud sur sa frontière avec le Nigeria et au nord et à l'ouest sur ses frontières avec le Burkina Faso et le Mali.

Le Niger abrite près de 450.000 réfugiés (Nigérians, Maliens et Burkinabè) et déplacés, chassés par les violences jihadistes ou des bandes armées, selon l'ONU, qui s'inquiète du manque de fonds pour couvrir tous les besoins. Beaucoup de réfugiés vivent au milieu d'une population déjà très pauvre.

Les autorités ont imposé un couvre-feu dans la capitale Niamey, épicentre de l'épidémie, également placée en "isolement sanitaire". Les frontières sont fermées, ainsi que les écoles et les lieux de culte.

Les Tchadiens lancent une nouvelle offensive militaire contre Boko Haram

Les Tchadiens lancent une nouvelle offensive militaire contre Boko Haram
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:05 0:00

Hama Amadou sort de prison et sensibilise sur le coronavirus

Hama Amadou sort de prison et sensibilise sur le coronavirus
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:21 0:00

A peine sorti de prison, Hama Amadou sensibilise sur le coronavirus

A peine sorti de prison, Hama Amadou sensibilise sur le coronavirus
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:38 0:00

Hama Amadou sort de prison à la faveur d’une grâce présidentielle

Hama Amadou sort de prison à la faveur d’une grâce présidentielle
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:51 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG