Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Les républicains appellent Trump à opter pour des taxes "ciblées" sur l'acier et l'aluminium


Le président américain Donald Trump parle lors d'une retraite avec les législateurs républicains et les membres de son cabinet à Camp David à Thurmont, Maryland, le 6 janvier 2018.

Le président de la Chambre des représentants, le républicain Paul Ryan, a appelé mardi Donald Trump à renoncer à sa décision d'augmenter les taxes sur les importations d'acier et d'aluminium et à leur préférer des mesure "ciblées" pour éviter une guerre commerciale risquée avec les partenaires des Etats-Unis.

La semaine dernière, le président Trump avait annoncé son intention d'imposer des droits de douane de 25% sur les importations d'acier et de 10% sur celles d'aluminium, au nom de la protection de la sidérurgie américaine. Il a ensuite menacé de taxer les importations de voitures européennes après l'évocation par l'UE de mesures de représailles.

>> Lire aussi : Donald Trump : "les guerres commerciales sont bonnes et faciles à gagner"

Admettant qu'il existe "clairement des abus" en matière de dumping, Paul Ryan a affirmé à la presse que les mesures protectionnistes souhaitées par la Maison Blanche pourraient entraîner des "dommages collatéraux".

"Je pense que la voie la plus intelligente est de faire plus chirurgical et plus ciblé" qu'une hausse générale des taxes, a expliqué le président de la Chambre. Il a également évoqué le danger de "représailles" contre les Etats-Unis de la part de ses partenaires, alors que M. Trump a affirmé que les guerres commerciales étaient "bonnes et faciles à gagner".

>> Lire aussi : Pour le FMI, les mesures protectionnistes nuiraient à l'économie américaine

"J'encourage l'administration à se concentrer sur ce qui est un problème légitime et à adopter une approche plus chirurgicale pour que nous puissions poursuivre les vrais auteurs d'abus sans provoquer des conséquences non-souhaitées ni des dommages collatéraux", a ajouté le chef des républicains à la Chambre.

M. Ryan est élu du Wisconsin, berceau du constructeur de motos Harley-Davidson, qui pourrait faire l'objet de mesures de rétorsion européennes si Washington mettait son plan à exécution.

>> Lire aussi : Trump menace à nouveau d'imposer des "taxes réciproques" sur les importations

La veille, lui et plusieurs parlementaires avaient publiquement critiqué l'annonce de M. Trump, se disant "extrêmement inquiets des conséquences d'une guerre commerciale".

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG