Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

États-Unis

Washington accuse l'Iran de "possibles activités nucléaires non déclarées"

Le secrétaire d’État américain Mike Pompeo, Washington, 7 août 2019.

Le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo a accusé mardi l'Iran de "possibles activités nucléaires non déclarées".

Le "manque de coopération totale du régime iranien" avec l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) "soulève des questions sur de possibles activités nucléaires non déclarées", a-t-il déclaré sur Twitter.

"Le monde ne tombera pas dans le panneau. Nous nous opposerons à toutes les voies menant à un armement nucléaire pour ce régime" a-t-il ajouté.

Lundi, l'AIEA a exhorté l'Iran à coopérer pleinement avec le gendarme onusien chargé de contrôler les activités nucléaires de l'Iran au moment où ce pays a franchi une nouvelle étape dans la réduction de ses engagements.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a quant à lui accusé lundi l'Iran d'avoir construit puis détruit un site visant à la fabrication d'armes nucléaires qui était jusqu'à présent inconnu.

Toutes les actualités

Page Sport : focus sur le All-Star Game

Page Sport : focus sur le All-Star Game
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:06:30 0:00

Primaires : Michael Bloomberg ciblé par les critiques des démocrates

Primaires : Michael Bloomberg ciblé par les critiques des démocrates
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:52 0:00

Première visite de Pompeo en Afrique

Première visite de Pompeo en Afrique
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:33 0:00

Des ressortissants américains évacués du paquebot Diamond Princess

Des ressortissants américains évacués du paquebot Diamond Princess
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:30 0:00

Rose McGowan fustige la "comédie" féministe de Natalie Portman aux Oscars

Rose McGowan (D) et Asia Argento lors d'une manifestation pour marquer la Journée internationale de la femme à Rome, le 8 mars 2018.

L'actrice américaine Rose McGowan a vivement critiqué sur Facebook la "comédie" féministe jouée selon elle par Natalie Portman lors de la cérémonie des Oscars le 9 février.

Sur le tapis rouge, Natalie Portman était revêtue d'une cape noire sur laquelle elle avait fait inscrire les noms de plusieurs réalisatrices qui avaient selon elle été injustement écartées de la sélection 2020, où aucune femme ne figurait. Brodés en lettres dorées, se trouvaient les noms de Lorene Scafaria ("Queens"), Lulu Wang ("L'Adieu"), Greta Gerwig ("Les Filles du Docteur March"), Mati Diop ("Atlantique"), Melina Matsoukas ("Queen & Slim") et Céline Sciamma ("Portrait de la jeune fille en feu"). "Je voulais souligner de manière subtile les femmes qui n'ont pas été reconnues pour leur travail incroyable cette année", avait justifié Mme Portman.

Rose McGowan n'a de son côté pas choisi la subtilité dans le message publié sur sa page Facebook pour fustiger "ce genre de protestation célébrée par les grands médias pour son courage".

"Courageux? Non, loin s'en faut. Plutôt une actrice qui joue la comédie et se fait passer pour quelqu'un d'engagé. Comme tant d'autres", poursuit Rose McGowan, qui juge "insultant pour tous ceux d'entre nous qui agissons vraiment le genre de militantisme de Portman".

Et elle interpelle directement sa collègue: "Natalie, tu as travaillé avec deux réalisatrices au cours de ta très longue carrière. L'une d'entre elles, c'était toi. Tu as une société de production qui a employé précisément une réalisatrice, toi". Rose McGowan exhorte ensuite Natalie Portman et les autres actrices de "l'élite" à "changer le monde" au lieu de "faire semblant" d'être du côté des autres femmes.

Natalie Portman, lauréate de l'Oscar de la meilleure actrice en 2011 pour son rôle dans "Black Swan", a répondu plus sobrement, reconnaissant dans un communiqué qu'elle ne méritait pas d'être qualifiée de "courageuse", un terme qu'elle préfère réserver aux victimes qui ont récemment témoigné à New York au procès d'Harvey Weinstein.

Elle reconnaît également ne pas avoir travaillé avec autant de réalisatrices qu'elle aurait voulu. "J'ai eu quelques expériences où j'ai aidé des réalisatrices à être engagées sur des projets qu'elles ont ensuite été forcées d'abandonner en raison des conditions de travail qu'elles subissaient", affirme l'actrice. "Je veux dire que j'ai essayé et que je continuerai", ajoute-t-elle.

Voir plus

XS
SM
MD
LG