Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Visite de la directrice générale du FMI au Bénin


La directrice générale du FMI, Christine Lagarde, reçue par le président du Bénin, Patrice Talon, à Cotonou, le 11 décembre 2017 (VOA/Ginette Fleure Adande)

Au Bénin, la directrice générale du FMI, Christine Lagarde, a loué la saine gestion des finances publiques.

Moins d'un an après le lancement du programme d’investissement et de développement Bénin Révélé, la directrice générale du Fonds Monétaire International, à la tête d'une délégation, s’est rendue au Bénin afin de faire le point des avancées du programme et des perspectives pour 2018.

Christine Lagarde, directrice générale du Fonds Monétaire International
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:26 0:00

C'est suite à une démarche volontaire du gouvernement qu'un accord avait été conclu entre le Bénin et le FMI début avril 2017 au titre de la "Facilité élargie de crédit".

Visant à soutenir les réformes lancées par le gouvernement, cet accord représente une étape cruciale pour relancer l’économie et rétablir l’attractivité du pays.

Lors d’une conférence de presse animée conjointement avec le président Patrice Talon, Christine Lagarde a salué les efforts fournis par le Bénin et encouragé la poursuite des réformes en faveur d’un meilleur climat des affaires et d’un développement pour tous les Béninois.

"Aujourd’hui, je peux dire que le Bénin a tenu parole et a engagé les réformes structurelles nécessaires à l’amélioration de la gestion des finances publiques et à la relance de son économie", a précisé Mme Lagarde.

Dans le cadre de la visite de la délégation du FMI à Cotonou, le gouvernement béninois a réaffirmé sa détermination à accélérer les réformes et projets pour assurer un développement inclusif.

Le Bénin souhaite ainsi poursuivre son action sur le plan du climat des affaires, avec notamment la refonte du code des investissements, et accélérer les actions sur le plan social, avec, par exemple, le lancement par phase de l’Assurance pour le renforcement du capital humain ou les réformes de fonds pour améliorer le système sanitaire.

Des engagements ont également été pris pour poursuivre l’assainissement des finances publiques.

Les prévisions de croissance pour cette année sont d’environ 5,5% et le FMI prévoit une croissance de 6,6% au Bénin en 2018.

Ginette Fleure Adandé, correspondante à Cotonou

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG