Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

L’UPC appelle à la libération de Paulin Makaya à Brazzaville


Eloi Sikoula, secrétaire général de l'UPC, se montre impatient à la détention de Paulin Makaya, à Brazzaville, le 5 décembre 2017. (VOA/Ngouela Ngoussou)

Le secrétaire général de "Unis pour le Congo", Eloi Sikoula a appelé mardi à Brazzaville, à la libération de Paulin Makaya, un opposant congolais condamné à deux ans de prison pour troubles à l’ordre public et qui a purgé sa peine. Pour les militants de l’UPC, il s’agit d’une détention illégale.

Condamné à deux ans d’emprisonnement ferme, Paulin Makaya a purgé sa peine et devrait être libre depuis la semaine dernière. Au niveau de "Unis pour le Congo" (UPC), sa formation politique, les militants souffrent d’impatience de revoir leur président.

Reportage de Ngouela Ngoussou, correspondant à Brazzaville pour VOA Afrique
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:36 0:00

Le secrétaire général de l’UPC, Eloi Sikoula appelle les autorités judiciaires à libérer Paulin Makaya. "C’est un homme politique charismatique qui a changé le discours politique au Congo, qui a mobilisé les foules sans argent. Nous avons un projet pour le Congo. Nous l’attendons", a-t-il dit à la VOA Afrique.

Depuis des semaines, l’Observatoire congolais des droits de l’Homme (OCDH) mène une campagne de libération des acteurs politiques détenus dans les différentes prisons du Congo.

Trésor Nzila Kendet, le directeur exécutif de l'OCDH, appelle à la libération de tous les acteurs politiques, à Brazzaville, le 5 décembre 2017. (VOA/Ngouela Ngoussou)
Trésor Nzila Kendet, le directeur exécutif de l'OCDH, appelle à la libération de tous les acteurs politiques, à Brazzaville, le 5 décembre 2017. (VOA/Ngouela Ngoussou)

Face au maintien de Paulin Makaya en cellule, le directeur exécutif de l’OCDH, Trésor Nzila Kendet a dit craindre "une prolongation utile en prison".

Il a par ailleurs promis une vive réaction au cas où "d’ici la semaine prochaine" le président de l’UPC n’était pas libéré.

La juriste Monica Mukendi parle de vice de procédure dans la détention prolongée de Paulin Makaya, à Brazzaville, le 5 décembre 2017. (VOA/Ngouela Ngoussou)
La juriste Monica Mukendi parle de vice de procédure dans la détention prolongée de Paulin Makaya, à Brazzaville, le 5 décembre 2017. (VOA/Ngouela Ngoussou)

Pour la juriste Monica Mukendi Ngalula, le juge chargé d’application des peines était sensé savoir que Paulin Makaya devait être libre depuis six jours.

"C’est un vice de procédure et le condamné peut même porter plainte contre les autorités judiciaires pour être resté beaucoup de jours de plus en détention", a-t-elle indiqué.

A la différence de plusieurs acteurs politiques incarcérés, Paulin Makaya est le seul homme politique à avoir été jugé et condamné à deux ans de prison pour "trouble à l’ordre". Il avait manifesté en 2015 contre le référendum constitutionnel. Les autres détenus attendent toujours leur procès.

Ngouela Ngoussou, correspondant à Brazzaville

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG