Liens d'accessibilité

Appel à la libération d'un journaliste détenu depuis dix mois au Congo


Les forces de police au centre-ville de Brazzaville, le 3 octobre 2017. (VOA/Ngouela Ngoussou)

Des organisations de défense des droits de l'Homme ont appelé samedi à Brazzaville à la libération d'un journaliste congolais Ghys Fortuné Dombé Bemba, détenu depuis dix mois sans jugement.

"Le journaliste Dombé Bemba n'a plus sa place en prison. Il doit être libéré parce que l'Etat n'a pu le juger pendant les six mois qui représentent un délai normal d'une détention préventive", a déclaré à l'AFP Charlin Kinouani, coordonnateur adjoint du Mouvement citoyen Ras-le-bol, signataire de la déclaration avec neuf autres organisations.

M. Dombé Bemba "va mal en prison: il souffre d'une maladie de la vue et a des antécédents cardiovasculaires (...), il doit être libéré afin qu'il aille se faire soigner et vive dans des conditions hygiéniques adéquates", indique la déclaration.

Ghys Fortuné Dombé Bemba, 49 ans, directeur de publication de l'hebdomadaire indépendant Thalassa, est incarcéré à la maison d'arrêt de Brazzaville depuis janvier dernier.

Les ONG signataires estiment que sa détention est "arbitraire".

M. Dombé Bemba a été "soupçonné d'avoir commis des faits de complicité d'atteinte à la sûreté intérieure de l'Etat en relation avec Frédéric Bintsamou, alias pasteur Ntumi", accusé d'entretenir l'insécurité dans le département du Pool (sud).

La région de Pool a replongé dans la violence depuis avril 2016, à la suite de la validation des résultats de la réélection contestée du président Denis Sassou Nguesso.

Originaire du Pool, comme le pasteur Ntumi, M. Dombé Bemba dirige depuis plus d'une décennie le journal Thalassa qui publie des articles critiques et des informations sur des abus imputés au pouvoir de Brazzaville

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG