Liens d'accessibilité

Une filière soudanaise d'immigration clandestine démantelée en France

  • VOA Afrique

Des migrants arrêtés par la police française près de Calais, le 21 septembre 2017.

Une filière soudanaise d'immigration clandestine ayant effectué au moins "645 passages" depuis janvier vers l'Angleterre, l'Allemagne ou des pays nordiques a été démantelée à Paris début octobre.

"C'est le résultat d'un long travail d'enquête, neuf mois", a expliqué à l'AFP la commissaire Nathalie Dellali, chef du département de lutte contre la criminalité organisée liée à l'immigration clandestine de la préfecture de police de Paris.

Huit personnes dont sept Soudanais et un Tunisien ont été interpellées et écrouées pour association de malfaiteurs, aide au séjour irrégulier en bande organisée et blanchiment.

Le réseau qui comptait une filière française et une filière franco-belge proposait plusiuers "forfaits" pour des passages depuis Paris vers la Belgique, Calais, Dunkerque, l'Angleterre ou des pays d'Europe du nord.

L'une des personnes interpellée était gérante de deux restaurants et un bar à chicha à Paris. C'est là qu'étaient proposés différents modes d'acheminement allant du taxi clandestin à la possibilité d'embarquement dans un camion via la Belgique pour l'Angleterre ou ailleurs.

"Il y avait le forfait basique à 40 euros pour un trajet en taxi clandestin vers Bruxelles, un forfait à 500 euros pour une tentative de passage en camion ou encore le forfait illimité allant jusqu'à 5.000 euros avec lequel on pouvait tenter de passer autant de fois que nécessaire", selon la commissaire Dellali.

Les enquêteurs ont retrouvé la trace de "645 passages réalisés depuis le mois de janvier", "mais on soupçonne qu'il y en avait bien plus", souligne son adjoint le commissaire Edouard Lefevre.

Autre originalité de ce réseau, l'argent n'était remis au passeur par le "financier", le gérant des établissements, qu'une fois le passage effectué après déduction d'une commission. En attendant, il était stocké au restaurant.

Lors des perquisitions, les enquêteurs ont retrouvé dans les restaurants et le bar des bagages en attente ainsi qu'un livre de compte. Parmi les personnes interpellées - organisateurs, rabatteurs et chauffeur - un Tunisien, chauffeur clandestin, avait déjà été condamné pour des fait similaires en Allemagne.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG