Liens d'accessibilité

Un chef du groupe État islamique tué dans un raid en Afghanistan

  • VOA Afrique

Un hélicoptère atterrit en Afghanistan, le 7 août 2017.

L'armée américaine a affirmé dimanche avoir tué un haut responsable du groupe Etat islamique en Afghanistan, ainsi que d'autres chefs locaux du groupe, lors d'un raid mené jeudi dans le nord-est du pays.

Le général John Nicholson, commandant des forces américaines en Afghanistan, a annoncé que le raid mené jeudi avait tué Abdul Rahman, qui selon lui était le chef pour la province de Kunar (nord-est) de la branche de l'EI en Afghanistan, connue sous l'appellation d'EI-Khorasan.

L'armée américaine avait affirmé en juillet avoir tué le chef de l'EI-Khorasan, Abou Sayed, dans une frappe contre le quartier général du groupe le 11 juillet dans la province de Kunar.

"La mort d'Abdul Rahman porte un nouveau coup au haut commandement de l'EI-Khorasan", a déclaré le général Nicholson dans un communiqué, promettant aux jihadistes de "les traquer jusqu'à ce qu'ils ne constituent plus une menace pour le peuple afghan et la région".

L'officier a ajouté que trois autres chefs du groupe avaient été tués lors du raid mené dans le district de Darah-Ye Pech, dans la province de Kunar.

Selon lui, Abdul Rahman était "l'émir" du groupe pour la province de Kunar et il était le "principal candidat" pour succéder à Abou Sayed.

Abou Sayed était le troisième "émir" de l'organisation jihadiste en Afghanistan à être abattu par Washington et Kaboul, après Hafiz Sayed Khan l'an dernier et Abdul Hasib fin avril.

L'EI, qui recule en Irak et en Syrie, est apparu dans l'est de Afghanistan début 2015 et progresse désormais dans le nord du pays, où il a notamment revendiqué plusieurs attentats anti-chiites.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG