Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

RDC

Tshisekedi au mémorial du génocide à Kigali

Félix Tshisekedi devant le mémorial du génocide en marge d'une visite au Rwanda, le 25 mars 2019. (Twitter/Kigali memorial genocide)

Le nouveau président de la République démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, s'est incliné lundi à Kigali devant le mémorial du génocide en marge d'une visite au Rwanda pour un forum économique, une première dans les relations complexes entre les deux pays depuis 1994.

"SE Félix Tshisekedi dépose une gerbe de fleurs au mémorial du génocide de Kigali", indique le commentaire d'une photo postée sur le compte Twitter du "Kigali memorial genocide", quinze jours avant les commémorations du 25e anniversaire du déclenchement du génocide le 7 avril.

Par une sorte de contre-choc, le génocide d'avril-juin 1994 a durablement déstabilisé jusqu'à présent l'Est de l'actuelle RDC.

Un million de réfugiés hutus y ont trouvé refuge en juin-août 1994 sous les auspices de l'opération française Turquoise qui avait Goma et Bukavu pour base arrière. Parmi eux figuraient des responsables du génocide d'au moins 800.000 Tutsis et des tueries des hutus modérés.

"A quand des mémoriaux et une commémoration officielle (pour les) millions de morts congolais, depuis Léopold II jusqu’aux guerres et violences de ces 25 dernières années ?", s'est interrogé le mouvement citoyen Lutte pour le changement (Lucha).

Lancé par des étudiants et des intellectuels de l'Est de la RDC, Lucha estime cependant que le président congolais honore "à juste titre" la mémoire des victimes du génocide des Tutsis.

Le geste de M. Tshisekedi a suscité la colère de plusieurs internautes congolais, qui accusent le Rwanda d'être à l'origine des millions de morts dans l'Est du Congo entre 1996 et 2003, ou de piller des minerais rares au Kivu.

"Une honte historique pour les dirigeants congolais. Le Rwanda a violé la souveraineté de la RDC. Comment un Congolais peut-il aller s'incliner au Rwanda, un pays qui a commis des graves crimes contre l'humanité ? À ce jour Kagame refuse d'accepter ses crimes en RDC, c'est grave", résume l'un d'eux, @f@ri@ mapy.

See all News Updates of the Day

Une pionière de la santé mentale

Une pionière de la santé mentale
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:33 0:00

La cour de cassation révoque la condamnation de Katumbi

La cour de cassation révoque la condamnation de Katumbi
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:33 0:00

Premières tensions à l’Assemblée Nationale

Premières tensions à l’Assemblée Nationale
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:21 0:00

Naufrage d'un bateau en RDC: des poursuites judiciaires annoncées

Naufrage d'un bateau en RDC: des poursuites judiciaires annoncées
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:39 0:00

Deuil national décrété après un naufrage en RDC

Le président de la RDC, Felix Tshisekedi, arrive le 16 avril 2019 dans un centre de traitement Ebola de l'hôpital général de Beni.

Treize personnes sont mortes et 114 sont portées disparues après le naufrage d'une embarcation sur le lac Kivu dans l'est de la RDC où le président Félix Tshisekedi a décrété une journée de deuil national, a indiqué jeudi la présidence.

"Le président de la République a décrété un jour de deuil national (vendredi) à la suite du naufrage d'un bateau" dont le bilan est de 13 morts et de "114 personnes qui manquent à l'appel", indique la présidence congolaise dans un communiqué.

Le président Tshisekedi a fait cette annonce dans la région du Kivu où il se trouve depuis dimanche. Le chef de l’État a aussi décidé du port obligatoire de bouées de sauvetage par des passagers voyageant sur le lac Kivu.

Mardi, la présidence congolaise avait avancé dans un tweet le chiffre de "150 disparus", repris par des grands médias et le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres, qui a proposé son aide à la RDC, avait évoqué de "nombreux disparus".

Ce bateau avait embarqué dans la nuit de lundi à mardi "49 adultes et sept enfants", selon le "manifeste" (liste des passagers) établi par le commissaire fluvial de Kalehe, consulté par l'AFP. Cette liste omet souvent des passagers clandestins.

En RDC, les naufrages se soldent souvent par des bilans très lourds en raison de la surcharge et de la vétusté des embarcations, de l'absence de gilets de sauvetage à bord et du fait que beaucoup de passagers ne savent pas nager.

Voir plus

XS
SM
MD
LG