Liens d'accessibilité

Trois suspects ont avoué une explosion d'une mine artisanale en Algérie

  • VOA Afrique

À la frontière entre l'Algerie et la Tunisie, le 11 juin 2013.

Les autorités algériennes ont affirmé dimanche avoir arrêté trois islamistes présumés qui ont avoué avoir posé la mine artisanale ayant explosé au passage d'une patrouille militaire samedi à l'aube, non loin de la frontière tunisienne.

"Des éléments de la Gendarmerie Nationale ont arrêté, le 3 juin 2017 à Tébessa (environ 550 km au sud-est d'Alger), trois éléments de soutien aux groupes terroristes", a annoncé le ministère algérien de la Défense.

"Ils ont reconnu être derrière la pose de la mine de confection artisanale qui a explosé lors du passage d'une patrouille militaire", près de Bir el Ater, à une centaine de km au sud de Tébessa et à une quinzaine de km de la frontière avec la Tunisie.

C'est la première confirmation officielle de cette attaque, survenue samedi à l'aube, mais le ministère de la Défense ne donne en revanche aucun bilan.

Des sources sécuritaires avaient indiqué samedi à l'AFP que deux militaires algériens avaient été tués et quatre blessés dans cette explosion.

Les violences attribuées à des islamistes armés, qui ont ensanglanté l'Algérie durant les dix années de guerre civile (1992-2002), ont considérablement baissé dans le pays mais des groupes restent actifs et s'en prennent généralement aux forces de sécurité.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG