Liens d'accessibilité

Nouveau Premier ministre en Algérie

  • VOA Afrique

Le nouvellement nommé Premier ministre Abdelmadjid Tebboune à Alger, le 3 avril 2017.

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika a nommé un nouveau Premier ministre pour remplacer son homme de confiance Abdelmalek Sellal, à la suite des élections législatives.

Abdelmadjid Tebboune remplace M. Sellal, a indiqué la présidence dans un communiqué cité par l'agence APS. M. Tebboune occupait les fonctions de ministre de l'Habitat dans le gouvernement sortant.

M. Bouteflika "a félicité M. Sellal et les membres du gouvernement sortant pour le travail qu'ils ont accompli", selon le communiqué.

Le nouveau Premier ministre, 71 ans, est considéré comme un proche du chef de l'Etat qui l'a nommé ministre de l'Habitat (bien ministre de l'Habitat) en 1999 dans son premier gouvernement, selon sa biographie officielle.

M. Tebboune s'est à nouveau vu confier le portefeuille de l'Habitat en septembre 2012 dans le premier gouvernement dirigé par M. Sellal, un poste qu'il avait conservé depuis.

Le Premier ministre Abdelmalek Sellal, le Premier ministre sortant.
Le Premier ministre Abdelmalek Sellal, le Premier ministre sortant.

M. Tebboune, dont la nomination à ce poste constitue une surprise, est chargé de former un nouveau gouvernement.

M. Sellal paraissait assuré d'être reconduit à la tête du gouvernement d'autant qu'il avait entamé, au lendemain de la proclamation des résultats des élections législatives du 4 mai, des consultations en vue de former un nouveau gouvernement élargi.

Mais, selon des observateurs, il a échoué à convaincre la principale coalition islamiste, composée du Mouvement de la société pour la paix (MSP) et du Front du changement (FC) et arrivée en troisième position avec 34 députés, d'entrer dans le nouveau gouvernement.

Le président du MSP a justifié son refus de participer à un gouvernement élargi par le fait que les élections législatives ont été, selon lui, entachées de fraudes.

Le scrutin a permis au Front de libération nationale (FLN), de M. Bouteflika, et au Rassemblement national démocratique (RND), de conserver la majorité absolue à l'Assemblée nationale.

Les nouveaux députés de l'Assemblée populaire nationale (APN) ont élu mardi comme président le candidat du FLN, Said Bouhadja.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG