Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Le Tchad a de nouveaux ministres de la Sécurité et de la Défense


Le président Idriss Deby Itno à une conférence de presse avec la chancelière à la chancellerie de Berlin, le 12 octobre 16

Le président tchadien Idriss Déby a nommé deux nouveaux ministres à la Sécurité et à la Défense lors d'un remaniement ministériel, a annoncé vendredi la télévision nationale du Tchad, en proie à des tensions dans le nord.

Le ministre de la Défense, Bichara Issa, quitte le gouvernement et passe la main au général Daoud Yaya, ambassadeur du Tchad en Centrafrique depuis 2016 et ex-directeur général de la gendarmerie tchadienne.

Ministre de l'Intérieur et de la Sécurité depuis 2014, Ahmat Mahamat Bachir devient ministre du Commerce. Son prédécesseur à ce poste, Youssouf Abba Salah, quitte le gouvernement.

M. Bachir est remplacé par Mahamat Abba Ali Salah, précédemment gouverneur de la région du lac Tchad.

M. Abba Ali Salah, est originaire du Tibesti, la région du nord du pays, frontalière avec la Libye et le Niger, en proie à une recrudescence de tensions depuis août.

La nomination de ce nouveau ministre originaire du nord est perçue par les analystes politiques tchadiens comme un message à l'endroit de la population de cette zone, en opposition ouverte avec le pouvoir central.

Oumar Yaya Hissein est nommé ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement.

Depuis fin août, l'armée tchadienne a mené plusieurs offensives proche de la frontière libyenne, dans le Tibesti, pour "nettoyer" la zone des orpailleurs illégaux, et lutter contre les incursions de groupes rebelles tchadiens basés en Libye.

L'Etat se bat contre "les orpailleurs, les trafiquants d'armes, les esclavagistes", selon l'ancien ministre de la Sécurité, Ahmat Mahamat Bachir, joint par téléphone depuis Libreville.

Aujourd'hui, "la situation est sous contrôle total, les bandits de grand chemin sont en débandade", avait-il affirmé.

L'extrême-nord du Tchad est une immensité désertique aux montagnes présumées riches en métaux précieux, habitée par des Toubou.

Peu contrôlée, cette zone est propice à de nombreux trafics entre le Tchad, le Soudan, le Niger, la Libye. Plusieurs groupes rebelles tchadiens sont présents dans ces pays frontaliers.

Avec AFP

Votre avis

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG