Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Quatre civils tués dans des raids aériens en Syrie


Une victime évacuée par des Casques blancs syriens, Idleb, le 15 mars 2017

Au moins quatre civils ont été tués et 25 autres blessés vendredi dans des raids du régime syrien contre l'ultime enclave rebelle de Douma aux portes de Damas, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

"Douze raids aériens ont touché plusieurs endroits de la ville de Douma tuant quatre civils et blessant 25 autres", a indiqué à l'AFP le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane.

L'agence officielle Sana a affirmé de son côté que l'aviation syrienne avait lancé des frappes en représailles à des "tirs de roquettes" de rebelles contre "des quartiers résidentiels à Dahiyat al-Assad (la Banlieue d'Assad) et le barrage d'Al-Wafidine".

Ces frappes interviennent alors qu'un accord d'évacuation des rebelles de cette poche rebelle a achoppé jeudi sur des divisions internes au sein du groupe Jaich al-Islam, dont l'aile dure refuse catégoriquement de quitter la ville.

Environ 20 bus affrétés par le régime de Bachar al-Assad ont pénétré dans la zone de Douma avant de rebrousser chemin.

Le groupe rebelle islamiste Jaich al-Islam, qui tient encore Douma, n'a jamais confirmé avoir conclu un tel accord d'évacuation.

Environ 4.000 combattants et leurs familles ont pourtant déjà été transférés vers le nord de la Syrie depuis lundi, mais la faction rebelle est restée murée dans un silence total, tiraillée entre les partisans et opposants à ce départ organisé.

Selon M. Abdel Rahmane, "l'ancien accord avec la Russie a été suspendu" jeudi, et des négociations "se poursuivent pour définir une nouvelle mouture".

"Il s'est avéré que sur les 10.000 combattants de Jaich al-Islam, plus de 4.000 refusent catégoriquement de sortir", a-t-il indiqué à l'AFP.

XS
SM
MD
LG