Liens d'accessibilité

Le Soudan saisit 19 tonnes de cannabis au Darfour

  • VOA Afrique

De la drogue saisit par la police, en Albanie, le 11 février 2017.

Un groupe paramilitaire soudanais progouvernemental a annoncé dimanche avoir saisi 19 tonnes de cannabis dans la région du Darfour déchirée par un conflit depuis des années, l'une des plus importantes prises de drogue au Soudan.

Les Forces de soutien rapide (FSR), un groupe controversé qui combat d'ordinaire les rebelles dans cette région de l'ouest du Soudan, a indiqué avoir saisi la semaine dernière deux véhicules bourrés de haschisch après un échange de tirs avec des trafiquants dans l'Etat du Darfour-Sud.

Dimanche, ces forces ont montré le cannabis saisi à des journalistes sur une base des FSR à Khartoum.

"Le 31 octobre, nos troupes ont affronté une bande de trafiquants lorsque nous leur avons tendu une embuscade", a indiqué le porte-parole de ce groupe paramilitaire Abdelrahman al-Jaali.

"Nous avons capturé leur chef (...) et saisi deux véhicules contenant 19 tonnes de haschisch", a-t-il ajouté.

L'embuscade a été tendue aux trafiquants dont les communications téléphoniques avec un autre gang à Khartoum avaient pu être interceptées. Le cannabis, a-t-il précisé, devait être acheminé vers la capitale.

Ce cannabis vient en général du Soudan du Sud ou d'Ethiopie, mais il est aussi cultivé ces temps-ci au Darfour-Sud, a indiqué le général de police Hashim Ali lors de la conférence de presse.

Les médias soudanais ont plusieurs fois ces dernières années fait état de saisie de drogues mais celle annoncée dimanche est l'une des plus importantes jamais rapportées au Soudan.

Des responsables soudanais ont reconnu une hausse du trafic et de la consommation de drogue ces dernières années, surtout chez les jeunes.

Le groupe paramilitaire à l'origine de cette prise est accusé par des ONG de violations des droits de l'Homme au Darfour et dans les Etats du Nil Bleu et du Kordofan-Sud.

Ces trois régions ont été pendant des années le théâtre d'intenses combats entre des forces gouvernementales et des rebelles, qui ont fait des dizaines de milliers de morts et des millions de déplacés.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG