Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Sherpa demande une enquête au Canada sur les biens mal acquis


le fondateur de Sherpa, l'avocat William Bourdon, devant un tribunal de Luxembourg, le 15 mars 2017

L'ONG Sherpa réclame l'ouverture d'une enquête concernant les conditions ayant permis à des responsables africains et leurs proches de se constituer un patrimoine immobilier au Canada, selon un communiqué publié jeudi.

Sherpa précise que sa saisine de la Gendarmerie Royale intervient "en étroite coordination" avec la Coalition Biens Mal Acquis du Canada.

Plusieurs procédures sont déjà en cours en France dans ces dossiers dits des "biens mal acquis".

>> Lire aussi : Teodorin Obiang condamné à 3 ans de prison avec sursis dans l'affaire des "biens mal acquis"

En 2017, le vice-président de Guinée équatoriale, Teodorin Obiang, avait ainsi été condamné par le tribunal correctionnel de Paris à trois ans de prison avec sursis et 30 millions d'euros d'amende, également avec sursis, pour s'être bâti frauduleusement un patrimoine considérable en France.

Le fils du président, Teodorin Obiang, parle aux journalistes à Malabo, le 23 décembre 2014.
Le fils du président, Teodorin Obiang, parle aux journalistes à Malabo, le 23 décembre 2014.

L'enquête, ouverte après des plaintes des associations Sherpa et Transparency International, avait mis au jour l'ampleur du patrimoine de Teodorin Obiang, qui a fait appel de ce jugement: objets d'art, voitures de luxe, ou hôtel particulier de 101 pièces, avec hammam et discothèque..

Il était le premier dignitaire à être jugé dans le cadre de ces procédures lancées en 2010 en France. La justice française enquête également sur les patrimoines édifiés en France par les proches de Denis Sassou Nguesso (Congo), du défunt Omar Bongo (Gabon) ou encore du président centrafricain déchu François Bozizé.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG