Liens d'accessibilité

Retour au Cameroun pour Rigobert Song


Rigobert Song est accueilli par les médias à l’aéroport de Yaoundé, 1er avril 2017. (VOA/Emmanuel Jules Ntap)

En octobre dernier, l’ex-capitaine des Lions indomptables du Cameroun avait été victime d’un accident vasculaire cérébral ayant nécessité une évacuation sanitaire en France.

Après sept mois d'absence, il a retrouvé son pays natal, où de nombreux fans sont venus l’accueillir à l’aéroport de Yaoundé le 1er avril dernier.

De retour au Cameroun, Rigobert Song reçoit un bouquet de fleurs à sa descente d'avion à l'aéroport international de Yaoundé Nsimalen, 1er avril 2017. (VOA/Emmanuel Jules Ntap)
De retour au Cameroun, Rigobert Song reçoit un bouquet de fleurs à sa descente d'avion à l'aéroport international de Yaoundé Nsimalen, 1er avril 2017. (VOA/Emmanuel Jules Ntap)

Accueilli à la descente d’avion avec un bouquet de fleurs, Rigobert Song est l’ex-capitaine des Lions indomptables du Cameroun.

"Monsieur le charismatique, nous vous souhaitons la bienvenue au Cameroun", lui glisse l’hôtesse.

Le retour au bercail de l’ancien footballeur revêt un caractère particulier et est retransmis en direct à radio et la télévision d’Etat.

Avec sa pointe d’humour habituel, Song Bahanack, "le capitaine courage", n’est pas indifférent à ce dispositif du comité d’accueil.

"Que d’honneur pour un retraité ! Un Lion reste vraiment un lion", lance Rigobert Song qui détend tout de suite l’atmosphère.

Quelques membres de sa famille, installés au salon VIP de l’aéroport international de Yaoundé Nsimalen, sont remplis d’émotion.

Un responsable du ministère des sports s'est également déplacé pour l'occasion pour serrer la main à Rigobert Song au nom du gouvernement camerounais.

Rigobert Song avait quitté le pays 4 octobre 2016 en avion médicalisé, pour se rendre en France après avoir été victime d’un accident cérébral vasculaire deux jours plus tôt.

Sept mois plus tard, et après trois opérations liées à un anévrisme cérébral, Rigobert Song garde plus ou moins son look. Dreadlocks plus courtes qu’auparavant, il se déplace tout seul, souriant comme d’habitude.

Le représentant de l'Etat et Rigobert Song au salon VIP de l’aéroport de Yaoundé Nsimalen, 1er avril 2017. (VOA/Emmanuel Jules Ntap)
Le représentant de l'Etat et Rigobert Song au salon VIP de l’aéroport de Yaoundé Nsimalen, 1er avril 2017. (VOA/Emmanuel Jules Ntap)

Au grand hall de l’aéroport les membres de sa famille, et surtout les supporteurs, explosent de joie quand ils aperçoivent celui qu’on appelle affectueusement au Cameroun,"magnan", c’est-à-dire, "mon frère".

A l’issue du bain de foule qui s’ensuit, Rigobert Song s’ouvre à la presse. Il remercie qui de droit d’abord.

"Je dis merci à Dieu, je remercie aussi le couple présidentiel et au Chef de l’Etat particulièrement qui a tout mis en œuvre afin que je revienne sain et sauf", déclare le footballeur Song Rigobert.

Il ajoute : "il faut aussi dire merci aux médecins qui ont abattu un travail formidable. J’ai subi trois opérations d’anévrisme cérébral, c’est dire que ma situation était critique", reconnaît-il.

J’ai subi trois opérations d’anévrisme cérébral, c’est dire que ma situation était critique"
Rigobert Song Bahanack

Rigobert Song se veut rassurant sur sa santé.

"Je suis en forme. Mon dernier contrôle m’a donné le quitus de reprendre mes activités", précise-t-il.

Ses projets d’avenir sont d’ores et déjà connus et clairement identifiés.

"Je suis entraîneur d’une sélection nationale qui entre en compétition bientôt. Nous avons en vue la prochaine coupe d’Afrique des nations réservée aux joueurs amateurs. D’ici trois ou quatre mois, je vais reprendre service", explique l’ancien défenseur central de l’équipe du Cameroun de football.

Au moment de quitter l’aéroport, Rigobert mesure encore sa grande popularité parmi les siens.

D’autres fans de l’ex-capitaine des Lions indomptables l’attendent à l’extérieur du hall. Ils vont le contraindre à une séance de photos à laquelle "Rigo" se livre spontanément. La joie est immense dans la foule.

"Dès que j’ai appris le retour de Song, j’ai couru vers l’aéroport. J’ai attendu pendant près de six pour le voir. Il est rentré sans séquelles. Ma joie est parfaite. Merci Dieu", confie un jeune Camerounais sur place.

La mobilisation des fans de Rigobert Song à l'aéroport de Yaoundé, fiers de revoir leur héros debout, 1er avril 2017. (VOA/Emmanuel Jules Ntap)
La mobilisation des fans de Rigobert Song à l'aéroport de Yaoundé, fiers de revoir leur héros debout, 1er avril 2017. (VOA/Emmanuel Jules Ntap)

C’est à présent le moment de quitter l’aéroport. Rigobert Song s’engouffre avec l’aide d’un dispositif sécuritaire de grand jour, dans un véhicule du cortège. A cet instant-là, il n’y a pas plus heureuse que sa mère.

"Dieu est grand, il faut lui rendre grâce. Sur initiative personnelle de Rigobert, il y a un culte d’actions de grâce ce mardi à Yaoundé pour dire merci à Dieu et à tout le peuple camerounais", nous rappelle Bernadette Song.

Rigobert Song est accueilli en conversation avec sa mère Bernadette, dans le salon VIP de l’aéroport de Yaoundé, 1er avril 2017. (VOA/Emmanuel Jules Ntap)
Rigobert Song est accueilli en conversation avec sa mère Bernadette, dans le salon VIP de l’aéroport de Yaoundé, 1er avril 2017. (VOA/Emmanuel Jules Ntap)

En attendant le culte d’actions de grâces de ce mardi 4 avril, chez les Song, c’est déjà la fête à la maison.

Emmanuel Jules Ntap, correspondant à Yaoundé​

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG